Prince Harry et Meghan Markle : les Canadiens ne veulent pas payer pour leur sécurité !

Prince Harry et Meghan Markle : les Canadiens ne veulent pas payer pour leur sécurité !
Le prince Harry et Meghan Markle pourraient bien ne pas être accueillis aussi favorablement qu'ils l'espéraient au Canada. 73% des Canadiens ne veulent pas payer pour leur sécurité !

Depuis leur choix de se mettre en retrait de la famille royale, beaucoup s’interrogent sur le futur du prince Harry et de Meghan Markle. Dès le début de la polémique, l’ancienne actrice de Suits est repartie au Canada, un pays qu’elle affectionne particulièrement notamment pour avoir vécu plusieurs années à Toronto lorsqu’elle jouait dans la célèbre série. Pour rappel, c’est également là-bas que le duc et la duchesse de Sussex se sont rencontrés.

La majorité des Canadiens refuse de payer !

Mais alors que Meghan Markle et le Prince Harry souhaitent être « financièrement indépendants » et poser leurs valises une bonne partie de l’année au Canada, un des éléments qui pourrait se révéler le plus onéreux pour eux est celui de leur sécurité. Justin Trudeau, aurait d’ailleurs proposé que ce soient les contribuables de son pays qui prennent en charge la facture de la sécurité du couple soit environ un million de livres sterling par an.

Mais, cette initiative, sans doute suggérée de façon quelque peu impulsive, ne semble pas rallier les foules au Canada. Selon un sondage mené par l’institut Angus Reid, et relayé par le site Ayoye Global, 3 Canadiens sur 4 considèrent que le couple royal devrait payer lui-même les frais liés à sa venue au Canada. Même en Colombie-Britannique, l’Etat canadien dans lequel ils possèdent la popularité la plus importante : 65% d’entre eux refusent de payer les coûts éventuels pour assurer leur sécurité.

Mauvaise nouvelle pour Meghan Markle et le Prince Harry, cette affaire pourrait bien avoir remis en cause le concept de la monarchie constitutionnelle canadienne. En effet, 45 % des Canadiens estimeraient désormais que le pays devrait abandonner ce système dans les prochaines années.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : , ,