Mort de la reine Elizabeth II : Charles III, roi déjà impopulaire ?

Mort de la reine Elizabeth II : Charles III, roi déjà impopulaire ?
Alors qu'il vient de remplacer Elizabeth II sur le trône d'Angleterre, le roi Charles III est cependant, contrairement à sa mère, loin d'être populaire dans tout le royaume.

Après avoir régné 70 ans sur le Royaume-Uni, la reine Elizabeth II a rejoint l’autre monde le 8 septembre 2022. C’est dans son château de Balmoral, en Écosse, que la monarque de 96 ans s’est éteinte, « paisiblement ». Quelques heures après l’annonce de la triste nouvelle, le fils aîné de la reine et du prince Philip a été proclamé roi d’Angleterre, sous le nom de Charles III.

Cependant, comme l’a rapporté France Info, l’ancien prince de Galles est loin de faire l’unanimité parmi ses sujets.

La-reine-Elizabeth-II-et-le-roi-Charles-III
La reine Elizabeth II et le prince Charles @DR

Un accueil mitigé

Ce lundi 12 septembre 2022, le roi Charles III a entamé une tournée de son territoire sur le continent. Il s’est ainsi rendu en Écosse, avant de mettre le cap sur l’Irlande du Nord. Des centaines de personnes ont fait le déplacement à Édimbourg pour assister à la proclamation du nouveau roi d’Angleterre. Toutefois, tout le monde n’était pas venu pour célébrer cet évènement historique.

En effet, certains républicains et indépendantistes ont profité de la venue de Charles III pour faire entendre leurs revendications. On a ainsi pu les entendre scander :

Abolissons la monarchie ! République maintenant !

Peu après la cérémonie, ils n’ont pas hésité à huer les saluts du roi, histoire de bien lui faire comprendre qu’il n’était pas le bienvenu.

Un royaume bientôt désuni ?

À peine proclamé roi, Charles III se retrouve déjà confronté à un défi de taille : maintenir l’unité du royaume britannique. Et la tâche est loin d’être aisée. Eh oui, le jeune roi de 73 ans va devoir faire face aux tensions communautaires en Irlande du Nord en plus des mouvements indépendantistes écossais. D’autant plus que cela fait quelques années que certains n’ont plus caché leur volonté de s’affranchir de l’autorité de la couronne d’Angleterre. À l’image de l’île de La Barbade, qui a obtenu son indépendance en 2020.

Néanmoins, Charles III n’a pas l’intention de laisser se disloquer le royaume et a adressé un discours d’unité à la nation britannique :

Je ferai de mon mieux pour chercher la paix, l’harmonie et la prospérité des gens de nos îles et des territoires de notre royaume dans le monde entier. Pour cela, je sais que je serai accompagné par l’affection et la loyauté des personnes qui m’ont amené ici, et les conseils de leurs Parlements élus me guideront dans cette tâche.

Malgré ses bons mots, la rébellion aura été sévèrement réprimée. Plusieurs individus ont été arrêtés après s’être vivement insurgés publiquement contre l’investiture de Charles III, qui commence seulement à faire ses preuves.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :