En raison du décès de la reine Elizabeth II, le 8 septembre dernier, la famille royale britannique était réunie à Londres. Et pendant leur séjour aux Royaume-Uni, Meghan Markle et le prince Harry ont pour une fois évité tout scandale. Ou peut-être pas finalement. En effet, un détail plutôt sordide concernant leur garde du corps, n’a pas échappé au site britannique le Daily Mail.

Meghan Markle et le prince Harry en compagnie d’un homme violent

Pendant leur séjour au Royaume-Uni, Meghan Markle et le prince Harry ont été photographiés à de nombreuses reprises. Et sur certains clichés, nous pouvons les voir en compagnie d’un de leur garde du corps. Un colosse qui se nomme Pere Daobri et est âgé de 51 ans. Il s’agit d’un ancien agent de police, qui assure désormais la sécurité du couple. Cependant, son passé est très sordide, d’après le Daily Mail.

En effet, il aurait violemment agressé son ex-femme, au point d’avoir failli la tuer. Des faits pour lesquels il a été reconnu coupable en septembre 2016 par la Cour des magistrats de Colchester. Il avait étranglé son ancienne compagne, Sarah Jay, et cette dernière a frôlé la mort à quelques secondes près. La raison de sa colère ? Cette dernière lui avait indiqué ne plus être amoureuse de lui.

Meghan Markle et Harry et Pere Daobri @W8Media

Pourquoi l’homme n’est-il pas derrière les barreaux ?

Le plus étonnant dans cette sombre affaire, est que Pere Daobri soit libre. Alors qu’il a été jugé coupable. La raison ? Durant le drame, il s’est de lui-même arrêté et a appelé les secours en avouant son terrible acte. Cette soudaine prise de conscience a donc évité à l’homme de finir en prison. Une décision jugée totalement injuste par la victime, qui a  sombré dans la dépression suite au jugement de son ex.

Le plus terrible, Sarah Jay a mis fin à ses jours en 2019. Totalement traumatisée par son agression et révoltée que son ex soit libre, la jeune femme a préféré quitter ce monde. Sa relation avec Pere Daobri l’ayant totalement détruite. En effet, dans une interview, la victime avait indiqué qu’au moment de sa rencontre avec lui, elle était une femme « forte, confiante et capable ». Jamais elle n’aurait imaginé devenir une victime de violences domestiques. La victime a précisé se sentir « terrifiée, isolée » sans savoir vers qui se tourner.

Mais que fait un tel homme aux côtés de Meghan Markle et du prince Harry ? Et sont-ils au courant du passé de leur garde du corps ? Il semble difficile d’imaginer que le casier judiciaire des employés du couple ne soit pas passé au radar. Et s’ils étaient bel et bien informés, cela ne va pas arranger la réputation de Meghan Markle. En effet, la duchesse de Sussex est une fervente défenseuse de la cause des femmes, condamnant publiquement les violences conjugales. Une position qui paraît peu cohérente avec le choix de son garde du corps.

Et vous, qu’en pensez-vous ?