Le prince Charles à l’origine des propos racistes envers son petit-fils Archie ?

Le prince Charles à l’origine des propos racistes envers son petit-fils Archie ?
Dans son livre paru récemment, l'auteur Christopher Andersen révèle que c'est le prince Charles qui aurait tenu les propos jugés racistes concernant la couleur de peau de son petit-fils, Archie. Des extraits de l'ouvrage ont été dévoilés par le média américain Page Six.

En mars dernier, le prince Harry et Meghan Markle faisaient trembler la Couronne britannique en accordant une interview choc à Oprah Winfrey. L’ancienne actrice américaine avait évoqué des tensions constantes lorsqu’elle côtoyait les Windsor, au point de lui avoir donné des « pensées suicidaires ». Elle a également accusé un membre de sa belle-famille de racisme. Ce dernier s’était interrogé pendant sa grossesse sur la couleur de peau qu’aurait le petit Archie :

Il y a eu des inquiétudes et des conversations quant à savoir à quel point sa peau serait foncée à sa naissance. Et ce que ça voudrait dire ou ce à quoi il ressemblerait.

Avait lancé la jeune maman, sans toutefois révéler le nom de ce Windsor.

Prince Harry, Meghan Markle et Oprah Winfrey
Prince Harry, Meghan Markle et Oprah Winfrey @ VIA REUTERS/HARPO PRODUCTIONS

Ces accusations ont grandement agité Buckingham Palace, qui s’est empressé de démentir.

Le prince Charles à l’origine de ces propos ?

Malgré le démenti de la famille royale, beaucoup restent néanmoins convaincus que Meghan Markle a dit vrai. Si ces propos déconcertants ont d’abord été attribués au défunt prince Philip, c’est ensuite la princesse Anne qui avait été désignée.

Cependant, selon l’auteur Christopher Andersen, auteur du livre Brothers and Wives : Inside The Private Lives of William, Kate, Harry and Meghan, c’est en réalité le prince Charles qui se serait inquiété du teint de son petit-fils. Et ce, le matin même des fiançailles du prince Harry et de Meghan Markle.

Charles et Camilla
Prince Charles et Camilla Parker-Bowles @ Getty Images

Un contexte biaisé

Le site américain Page Six a dévoilé quelques extraits du livre qui rapporte les confidences d’un informateur anonyme. Ce dernier était présent lors d’une conversation entre le prince de Galles et Camilla Parker-Bowles, qui aurait eu lieu le 27 novembre 2017, jour des fiançailles des parents d’Archie et Lilibet :

Je me demande à quoi ressembleront les enfants.

Aurait-il dit à son épouse. Ce à quoi la duchesse de Cornouailles aurait répondu :

Eh bien, je suis sûre qu’ils seront magnifiques.

Le prince aurait alors précisé le fond de sa pensée :

Je veux dire, quelle pourrait bien être la couleur de peau de leurs enfants ?

Des révélations encore une fois démenties par la famille royale. Un porte-parole a déclaré au Post que tout cela n’était que pure fiction et qu’aucun commentaire supplémentaire ne sera fait, car cela n’en valait pas la peine.

Christopher Andersen a néanmoins souligné que le prince Charles aurait évoqué cette question uniquement par pure curiosité. Et sans aucune arrière-pensée raciste. D’après l’auteur, les propos de l’héritier du trône d’Angleterre ont été détournés de manière raciste par certains conseillers du palais avant d’arriver aux oreilles du couple rebelle.

Un avis partagé par l’ancien footballeur John Barnes, qui a estimé que les Sussex avaient certainement mal interprété les préoccupations du prince Charles.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : , ,