Le prince Andrew (encore) au cœur d’un énorme scandale

Le prince Andrew (encore) au cœur d’un énorme scandale
Encore un nouveau scandale pour le Prince Andrew ! Après avoir été accusé de viols, voilà que le fils de la reine Elizabeth II est visé par de nouvelles accusations qui sont liées, cette fois-ci, à des histoires d'argent...

Le prince Andrew a largement fait la Une de la presse people ces dernières années… Et pour cause, fin 2019, on apprenait que le fils d’Elizabeth II était impliqué dans l’affaire Epstein. C’est l’une des victimes, Virginia Roberts Giuffre, qui a directement incriminé le prince Andrew. En effet, celle-ci affirme avoir été « offerte à des personnalités politiques, à des professeurs d’université, à des gens issus de la royauté ». Et parmi eux figure donc le fils de la reine d’Angleterre.

De son côté, le fils d’Elizabeth II nie fermement ces accusations. Néanmoins, celui-ci a décidé, dès le début de l’affaire et avec l’accord de la reine Elizabeth II, de se retirer de ses engagements publics.

Le prince Andrew au cœur de la polémique

Et voilà, qu’une nouvelle affaire révélée par le média financier Bloomberg assombrit un peu plus l’image du prince Andrew… En effet, celui-ci aurait contracté en novembre 2017 un prêt bancaire de 1,5 million de livres sterling. Et ce, à la Banque Havilland. Banque qui appartient à la famille de son ami David Rowland. Seulement voilà, ce prêt n’aurait normalement pas du être accordé mais d’après le personnel de la banque, celui-ci a finalement été accepté dans l’idée d’obtenir « plus d’opportunités commerciales avec la famille royale ».

Mais d’après le média Bloomberg, seulement onze jours après l’autorisation du prêt, celui-ci a été remboursé après un transfert de la même somme d’Albany Reservers sur le compte du prince Andrew. D’après l’enquête menée par le média financier, Albany Reservers se trouve être un compte que la famille Rowland avait ouvert à la Banque Havilland et David Rowland en serait le directeur. Tout porte à croire donc que c’est ce dernier qui a remboursé le prêt de 1,5 million de livres sterling.

Le prince Andrew (encore) au cœur d'un énorme scandale
Le prince Andrew fait encore polémique @EPA

Une affaire qui fait jaser

Très rapidement, l’ancien ministre britannique Norman Baker a tenu à réagir face à cette affaire :

Des questions importantes doivent être posées sur les relations commerciales du prince Andrew et son association avec certains personnages douteux.

Et pour cause, David Rowland est connu en Angleterre pour être un exilé fiscal. Alors forcément, son amitié avec le duc d’York fait grandement jaser…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :