Elizabeth II : Première apparition depuis des mois, un détail choque

Elizabeth II : Première apparition depuis des mois, un détail choque
Isolée pendant de longs mois, la reine Elizabeth II a repris ses fonctions officielles ce jeudi 15 octobre 2020. Une sortie très remarquée... qui fait jaser. Explications.

Isolée pendant de nombreux mois, mesures sanitaires obligent, la reine Elizabeth II a repris ses fonctions officielles. En effet, la souveraine a fait sa première apparition publique en 7 mois ce jeudi 15 octobre 2020. C’est accompagnée du prince William qu’elle a visité le Laboratoire des sciences et technologies de la défense (DSTL), situé non loin de Salisbury, au sud de l’Angleterre.

La reine Elizabeth II s’affiche sans masque

Une sortie officielle très médiatisée… et qui fait déjà couler beaucoup d’encre. Et pour cause : un détail a choqué les Britanniques. En effet, la reine Elizabeth II ne portait pas de masque… ni même ceux qui se trouvaient à ses côtés. Un détail qui n’a pas échappé aux internautes, qui ont été nombreux à le faire remarquer sur Instagram.

View this post on Instagram

The Queen, accompanied The Duke of Cambridge, this morning visited the Defence Science and Technology Laboratory (Dstl), Porton Down, and formally opened the new Energetics Analysis Centre. The Energetics Analysis Centre is a state-of-the-art building from which hundreds of scientists conduct research and analysis to protect the UK against terrorist and criminal threats relating to explosives. The Queen and The Duke viewed a demonstration of a Forensic Explosives Investigation and met staff employed in Counter Terrorism and Security, as well as Dstl staff and members of the military involved in identifying the nerve agent and subsequent clear up of the Novichok incident of 2018. In recognition of their work The Duke presented the Firmin Sword of Peace to representatives of Headquarters South West (The regional Army command headquarters of the south west of England.) Her Majesty and His Royal Highness also spoke to scientists providing vital support to the UK response of the COVID-19 pandemic, working in analytic research areas and deploying microbiologists to NHS hospitals to increase testing capacities.

A post shared by The Royal Family (@theroyalfamily) on

Alors que les mesures sanitaires afin de lutter contre la propagation de la COVID-19 se durcissent partout dans le monde, cet « oubli » soulève bien des interrogations. D’autant plus que la reine Elizabeth II, qui est âgée de 94 ans, est considérée comme une personne à risque.

La souveraine en danger ?

Face à la polémique, le magazine Hello donne de plus amples informations. Ainsi, l’hebdomadaire assure qu’aucun risque n’a été pris. En effet, les 48 personnes présentes ce jour-là aux côtés de la souveraine ont toutes subies un test de dépistage du coronavirus. Des tests qui se sont bien évidemment révélés négatifs. L’hebdomadaire précise que « des conseils spécifiques ont été demandés au personnel médical et à toutes les parties concernées et toutes les précautions nécessaires ont été prises, en étroite collaboration avec la Dstl ».

Les membres de la famille royale face à la crise sanitaire

Autrement dit, la reine Elizabeth II, qui a été longtemps confinée au château de Windsor, n’a couru aucun risque. Mais force est de constater que nombreux sont ceux qui auraient aimé que la souveraine montre l’exemple. D’autant plus que les autres membres de la famille royale, eux, n’hésitent pas à porter un masque en public.

Le protocole interdirait-il à la grand-mère du prince William de se montrer masquée ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :