Mort de Kobe Bryant : un pilote explique les dessous du crash d’hélicoptère

Mort de Kobe Bryant : un pilote explique les dessous du crash d’hélicoptère
L’épave de l’hélicoptère dans lequel était la star du basket Kobe Bryant et huit autres victimes a été examiné lundi 27 janvier 2020 par les autorités américaines. Pour The Sun, le pilote Philipe Lesourd est revenu sur ce terrible accident.

De nouvelles informations sur le crash d’hélicoptère où se trouvait la légende de la NBA Kobe Bryant font surface. Selon le site de The Sun, l’appareil qui volait depuis 12 minutes avait essayé de dévier sa trajectoire peu de temps avant que le crash ne survienne. Alors que l’hélicoptère fonctionnait selon des règles de vol à vue spéciales, les contrôleurs du trafic aérien ont essayé d’aider le pilote qui volait trop bas, avant de perdre définitivement le contact.

Contacté par The Sun, le pilote d’hélicoptère Philipe Lesourd a expliqué avec des mots simples ce qu’il s’est passé juste avant le crash.

En regardant les données de vol, je pense que le pilote a vu un nuage devant lui au dernier moment et a essayé de se retourner. Il semblerait qu’il est rentré dans ce que nous appelons une désorientation spatiale, une perte de contrôle.

« C’est très simple de rentrer dans une distorsion spatiale »

Afin de mieux se rendre compte de la difficulté à contrôler un appareil lorsqu’il y a du brouillard, le pilote a confié :

C’est comme si vous étiez sur l’autoroute à une vitesse de 185km/h et vous fermiez les yeux, que penser vous qu’il va se passer. C’est encore plus dur dans un hélicoptère parce que vous êtes en 3D, c’est comme marcher sur un câble, les hélicoptères sont instables. C’est très, très simple de rentrer dans une distorsion spatiale. Nous savions que le temps était très mauvais quand on voit sur la carte des vols où l’on peut voir l’hélicoptère tourner en cercles, demandant probablement une assistance pour demander une autorisation spéciale de VFR spécial.

Selon les données de Flightradar24, l’appareil volait à environ 296km/h et descendait à une vitesse supérieure à 1200 mètres par minute au moment de heurter le sol.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :