Sandrine Bonnaire se confie sur les violences conjugales qu’elle a subies

Sandrine Bonnaire se confie sur les violences conjugales qu’elle a subies
Victime de violences conjugales dans les années 2000, Sandrine Bonnaire a évoqué son calvaire sur France 2, mardi 2 juin 2020.

Il a fallu du temps à Sandrine Bonnaire pour parler du calvaire qu’elle a subi dans les années 2000. C’est seulement en 2019 que l’actrice a commencé à révéler qu’elle avait été victime de violences conjugales.

Désormais, l’actrice utilise sa voix pour une raison simple :

Encourager les femmes à parler

Des confidences poignantes sur France 2

En marge du documentaire consacré au fléau des violences faites aux femmes, diffusé sur France 2 ce 2 juin 2020,  Sandrine Bonnaire est revenu sur son vécu face à Julian Bugier :

Je n’avais pas affaire à un homme qui me mettait sous emprise. C’était quelqu’un qui était extrêmement doux, et qui un jour a basculé. En tout cas, avant que les coups arrivent, il était dans le rôle d’une victime, puisque c’est quelqu’un avec qui je me séparais. (…) C’est très important le conditionnement dans lequel on vit. C’est aussi là le gros souci des femmes aujourd’hui, ne pas pouvoir partir.

Un récit glaçant

En novembre 2019, l’actrice qui a retrouvé l’amour dans les bras du musicien de jazz Eric Truffaz avait raconté sur TMC les violences effroyables qu’elle a subies :

J’ai essayé de me défendre, je suis tombée dans les pommes. Je me suis retrouvée deux mètres plus loin avec le visage complètement de travers, la langue en lambeaux, avec huit dents de cassées. Je me suis réveillée, j’ai craché plein de morceaux de dents, du sang.

Si aujourd’hui, Sandrine Bonnaire essaie d’aller mieux, elle en a néanmoins gardé quelques séquelles et traumatismes.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :