Rodrigo Alves, le Ken Humain est désormais… une femme !

Rodrigo Alves, le Ken Humain est désormais… une femme !
Voir le diaporama
1 Photos
Rodrigo Alves, le Ken Humain est désormais… une femme !
Rodrigo Alves, le Ken Humain est désormais… une femme !
Rodrigo Alves, le Ken Humain est désormais… une femme !

Instagram Rodrigo Alves

Rodrigo Alves est-il passé de Ken à Barbie ? C'est ce que l'on pourrait penser en voyant les derniers clichés mis sur les réseaux sociaux.

Rodrigo Alves est un habitué de la chirurgie esthétique. Star de la télé-réalité britannique d’origine brésilienne, il a déjà dépensé une véritable fortune pour se transformer. Son activité a même attiré l’attention du Guiness Book il y a quelques mois. Mais le juen business man vient de subir une transformation très particulière.

Rodrigo Alves vers le changement de sexe ?

Récemment, Rodrigo Alves avait subi une opération surprenante afin de se faire retirer les abdos et pour s’offrir un nouveau popotin. Mais le candidat de télé-réalité semble également sur le point de changer de sexe. Alors qu’en septembre 2049 il avait évoqué qu’il se considérait comme une personne non-binaire, c’est-à-dire qu’il ne s’identifie ni à un homme, ni à une femme, plus récemment il s’est révélé en « bunny girl ».

En 2018, j’ai eu ma première séance photo professionnelle habillée comme une femme. Cette expérience m’a fait réaliser que c’était ce que je devais toujours être.

Sur d’autres clichés, on peut notamment voir qu’il est particulièrement fier de ses cheveux longs ou encore de son fessier refait. Il apparaît aussi à plusieurs reprises particulièrement maquillé ou encore vêtu de robes ou tenues féminines très moulantes.

Les plus observateurs auront d’ailleurs remarqué que son compte Instagram ne contient plus aucune photo de lui en tant que Rodrigo Alves au masculin. Il va sans doute être l’heure d’envisager un changement de nom numérique ! D’ailleurs, au lieu de se définir comme le Ken Humain, il utilise désormais le hashtag #Barbie. Un marché sur lequel il devra toutefois faire face à un peu plus de concurrence.

 

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :