Procès de R. Kelly : Reconnu coupable de crimes sexuels, le chanteur risque la perpétuité

Procès de R. Kelly : Reconnu coupable de crimes sexuels, le chanteur risque la perpétuité
Ce lundi 27 septembre, R. Kelly a été reconnu coupable d'une série de crimes sexuels, en plus de racket, séquestration et exploitation sexuelle de mineure. Il encourt la prison à perpétuité.

Il aura fallu plus de vingt ans pour que R. Kelly réponde enfin de ses actes. En effet, depuis le début de sa carrière, le chanteur de 54 ans traîne une funeste réputation d’amateur de jeunes filles, très souvent mineures.

En 2019, le documentaire Surviving R. Kelly révélait les témoignages de plusieurs jeunes femmes qui auraient été abusées par l’interprète d’I Believe I Can Fly. Ce qui a poussé les autorités à s’intéresser d’un peu plus près à R. Kelly. Mais plus sérieusement cette fois-ci. Car auparavant, toutes les précédentes actions en justice engagées contre lui se sont soldées par des non-lieux.

R. Kelly
R. Kelly @ Ashlee Rezin/Chicago Sun-Times/AP

R. Kelly reconnu coupable

Incarcéré depuis 2020, R. Kelly a vu son procès s’ouvrir à New York en août dernier. Après plus d’un mois d’audiences, la star déchue du R&B a été jugée coupable de faits d’extorsion, tentative de corruption, exploitation sexuelle de mineure, enlèvement et travail forcé.

Huit femmes et deux hommes ont témoigné à la barre contre celui que l’on surnomme Kell’s, évoquant des faits qui auraient eu lieu entre 1994 et 2018. Celui-ci les aurait forcés à consommer des substances illicites avant d’abuser d’eux, quand il ne les séquestrait pas à son domicile ou dans des chambres d’hôtel.

Un « prédateur » qui risque la perpétuité

Lors de son réquisitoire, l’accusation a décrit l’ex-mari d’Aaliyah comme un « prédateur » qui aurait usé de sa notoriété pour mieux tenir ses accusateurs sous sa coupe. Ses avocats ont de leur côté dressé un tout autre portrait du natif de Chicago, comme le rapporte l’AFP :

Son label a commencé à le promouvoir comme un sex symbol, un playboy. Alors il a commencé à vivre une vie de playboy. Où est le crime là-dedans ?

A plaidé Devereaux Cannick. D’ailleurs, en bon samaritain, son client n’aurait pas séquestré les plaignantes. Il leur aurait tout simplement gracieusement offert le gîte et le couvert dans un cadre luxueux et « traitait ces femmes comme des reines ».

Ce lundi 27 septembre 2021, l’artiste a été reconnu coupable des neuf chefs d’accusation dont il faisait l’objet, notamment d’avoir dirigé un trafic d’exploitation sexuelle de mineures, rapporte le quotidien 20 Minutes. Un verdict qu’il a écouté assis et impassible à la place des accusés. Sa peine ne sera connue qu’en mai 2022.

R. Kelly n’en a toutefois pas fini avec la justice. Il attend les décisions des tribunaux de l’Illinois, son état natal, et du Minnesota, également engagés dans cette affaire qui fait les choux gras de la presse américaine.

Les avocats de celui dont la carrière semble bel et bien terminée ont déclaré qu’ils envisageaient de faire appel de la décision du tribunal de New York.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :