Michelle Obama : ses terribles confessions sur le racisme

Michelle Obama : ses terribles confessions sur le racisme
Dans son podcast "The Michelle Obama Podcast", l'ancienne Première dame explique avoir été victime de racisme à titre personnel. Une histoire difficile à imaginer mais qui résonnera auprès du grand public.

Le racisme n’épargne personne. Cela a ainsi été le cas du judoka français Teddy Riner il y a quelques mois, ou encore de Melanie Brown, la chanteuse des Spice Girls. Preuve s’il en est que même les personnalités publiques ne sont pas à l’abri. Michelle Obama, l’épouse de l’ancien président américain Barack Obama, n’a pas été épargnée non plus, comme elle vient de le confier à ses abonnés.

Michelle Obama et les « affronts du quotidien »

C’est dans le dernier épisode de son podcast The Michelle Obama Podcast que l’ancienne Première dame a décidé d’ouvrir son cœur et de se confier sur le sujet. Avec ses amies Kelly Dibble, Denielle Pemberton-Heard et Sharon Malone, elle livre le terrifiant récit de ce que peut être la vie d’une personne afro-américaine aux États-Unis.

Ce que la communauté blanche ne comprend pas à propos du fait d’être une personne de couleur dans ce pays, c’est qu’il y a des affronts au quotidien. Dans nos lieux de travail, où les gens parlent de vous, ou les gens ne vous voient pas

confie ainsi Michelle Obama. Et pour ceux qui pourraient penser que ce genre de situations date d’avant qu’elle ne devienne une personnalité influente aux États-Unis, elle confie même avoir été touchée directement… alors qu’elle se trouvait à la Maison-Blanche et que son mari était le président des États-Unis.

La scène se déroule en 2009 lorsqu’elle va à un match de football américain avec ses filles, Malia et Sasha. Accompagnée des services secrets, la Première dame leur demande alors de reculer pour qu’elle puisse se sentir « normale ». Mais, elle va alors vivre un moment complètement ubuesque.

Je me tiens donc là avec deux petites filles noires, une autre femme noire adulte, elles sont en uniforme de football, et une femme blanche passe juste devant nous pour commander. Comme si, elle ne nous avait pas vues.

Michelle Obama aura finalement été obligée de se lever pour être servie. Celle qui a coupé la file, « ne s’est pas excusée »,  et ne l’a même pas reconnue.

Tout ce qu’elle a vu c’était une personne noire, ou un groupe de personnes noires, ou peut-être qu’elle n’a même pas vu cela. Car nous étions si invisibles

confie tristement Michelle Obama.

View this post on Instagram

For so many of us, our friendships have been absolutely critical in helping us get through our toughest days and celebrate our highest highs. And this week on the #MichelleObamaPodcast, I’m talking to a few of my girlfriends: Sharon Malone, Denielle Pemberton-Heard, and Kelly Dibble. Our conversation is a pretty good window into what I love about these ladies. We can reminisce, laugh at each other’s stories, and most of all, we can talk about what’s going on in the world or in our own lives. And with everything that’s been going on over these past few months, it’s been especially crucial for us as women of color to have friends to lean on—a group we can sort through it all together. But to me, this episode isn’t just about my friendships. It’s about yours. It’s about the old friend from school who’s been a confidante for every crucial moment of your life. It’s about the girls who cheered you on during the good times or gave you a shoulder to lean on when times were tough. It’s about the people who know you and support you like no one else. I hope that after listening to this episode, you’ll reach out to them and let them know how much they mean to you. Click the link in my bio to hear this week’s episode with my girlfriends.

A post shared by Michelle Obama (@michelleobama) on

Michelle Obama s’engage publiquement

Si certains pourraient voir dans ce témoignage un épiphénomène, un détail, Michelle Obama confie pourtant avoir été confrontée régulièrement à ce type de scènes et qu’elle pourrait en raconter plusieurs. Ses balades pour sortir ses chiens sur le canal permettaient aussi de refléter ce type de comportement. Les gens caressaient ses animaux, mais ils ne réalisaient même pas qui était en face d’eux. Avec le recul, on peut se demander combien d’anonymes ont ainsi pu croiser Michelle Obama sans s’en rendre compte.

Pour elle, il s’agit d’un symptôme du fait que les « américains blancs voient les gens qui ne sont pas comme eux, comme si nous n’existions pas ». Heureusement, Michelle Obama confie avoir régulièrement pu compter sur son groupe d’amies.  En 2014, le couple avait aussi fait l’objet de caricatures racistes dans un journal belge. Le quotidien De Morgen avait publié un cliché montrant les Obama avec un visage transformé en forme de singe. Une séquence qui avait fait polémique.

Plusieurs années après avoir quitté la Maison-Blanche, l’ancienne Première dame occupe une position privilégiée dans le panorama politique et médiatique américain. Si, comme son époux, elle est plutôt restée discrète dans les premières années de Donald Trump, le clan Obama a décidé de peser sur l’élection présidentielle du mois de novembre prochain. Récemment, elle s’en est ainsi directement pris à l’actuel président républicain.

Récemment, Michelle Obama a aussi pris la parole à plusieurs reprises pour se confier sur sa ménopause ou encore sa dépression. Au-delà de ce podcast, l’ancien couple présidentiel a aussi signé un contrat d’édition pour publier des livres et a produit aussi des documentaires pour la plateforme de streaming Netflix.

View this post on Instagram

@JoeBiden is a profoundly decent man, guided by his faith. As president, he will honor the lives and experiences of every American—because that’s what he’s always done. I can’t wait for you to see the Joe I know tonight: Someone who respects the dignity of other human beings, someone who is capable of making smart plans and managing a good team. Joe will govern as someone who’s lived a life that the rest of us can recognize—and I know he and @KamalaHarris have what it takes to rescue our economy, beat back a pandemic, and lead a country. But if we want any chance of ending the chaos and division we’ve seen so much of, each of us has to step up. We’ve got to vote early, in-person if we can. We’ve got to request our mail-in ballots and send them back immediately. We’ve got to grab our comfortable shoes, put on our masks, and be willing to stand in line all night if we have to. Joe and Kamala will only be able to lead our country forward if we all vote like our lives depend on it. So, let’s get to it. Photo credit: @petesouza

A post shared by Michelle Obama (@michelleobama) on

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :