Luc Ferry réagit à la polémique à propos de de ses revenus : « Foutez-moi la paix ! »

Luc Ferry réagit à la polémique à propos de de ses revenus : « Foutez-moi la paix ! »
Invité sur le plateau de "L'Instant de Luxe" pour Non Stop People, c'est en colère que Luc Ferry a évoqué son salaire mensuel de 3000 euros, qui lui rendrait ses fins de mois difficiles. Vivement critiqué par les internautes, l'ancien ministre a poussé un coup de gueule sur les réseaux sociaux.

Contrairement à ce que croit la pensée populaire, les ministres qui ne sont plus en poste ne bénéficient pas d’une retraite à vie. En réalité, lorsqu’un membre du gouvernement cesse d’exercer ses fonctions, il perçoit une indemnité à peu près égale au montant de son salaire, et ce, uniquement pendant trois mois. À ne pas confondre donc avec une retraite de ministre.

Si le montant de cette indemnité de départ est parfois conséquent, Luc Ferry, philosophe et ancien ministre de l’Éducation nationale, a cependant tenu à mettre les choses au clair à propos de son train de vie.

« Avec 3000 euros, je n’arrive évidemment pas à vivre »

Luc Ferry a été ministre de la Jeunesse, de l’Éducation nationale et de la Recherche de 2002 à 2004 dans le gouvernement de Jean-Pierre Raffarin. Invité ce mercredi 5 mai 2021 dans L’Instant de Luxe diffusé sur Non Stop People, l’homme politique de 70 ans s’est agacé face à Jordan de Luxe lorsqu’il a évoqué ceux qui s’imaginent qu’il vit plus que confortablement grâce à sa retraite de ministre :

Ma retraite de ministre ? Il n’y a rien du tout ! Non seulement je n’ai pas de retraite de ministre mais je cotise moi-même !

Et de dévoiler l’ensemble de ses revenus :

J’ai ma retraite de prof d’université, 3000 euros, et j’ai mes droits d’auteur. Et je dois avoir aussi une retraite du Conseil Économique et Social, qui doit être de 800 euros, je ne veux pas dire de bêtises.

Cependant, pour le philosophe et essayiste, cela ne suffirait pas à le faire vivre correctement lui et sa famille. Il doit même rembourser un crédit pour financer les études de ses enfants :

Il me faut plus que ça ! J’ai des filles qui sont encore jeunes, qui ont 20 et 21 ans. Mais avec 3000 euros, je n’arrive également pas à vivre. Mes filles sont dans des écoles extrêmement chères. J’ai emprunté 200 000 euros pour les études de mes filles.

Les propos de Luc Ferry ont été jugés indécents par la majorité des internautes, qui n’ont fait preuve d’aucune compassion envers l’ancien ministre. Nombreux ont rappelé cette pénible période de crise sanitaire qui a plongé des milliers de Français dans la précarité et que la plupart des retraités ne touchait pas des sommes folles.

Aussi, face au flot de commentaires négatifs, Luc Ferry a tenu à faire une petite mise au point en des termes bien choisis.

Luc Ferry réagit à la polémique

C’est sur Instagram que Luc Ferry a mis les choses au clair concernant son discours sur le plateau de L’instant de Luxe. Dans une story très justement intitulée « Coup de gueule », il a expliqué avoir simplement répondu honnêtement aux questions de Jordan de Luxe et avoir bien conscience qu’il n’était pas à plaindre :

Un journaliste m’a demandé quels étaient mes revenus. J’ai répondu honnêtement, parce que je n’aime pas me défiler, que j’avais ma retraite de prof qui est, en gros, de 3000 euros plus mes droits d’auteur. Je ne me plains nullement. Il faut arrêter de m’emm*rder avec ça !

Capture d'écran
Capture d’écran @ Instagram

Le mari de Caroline Becq de Fouquières a poursuivi :

Je suis locataire, je ne suis pas propriétaire. J’ai mes droits d’auteur, j’ai la retraite de prof et rien d’autre. Je ne suis pas un nabab, je ne me plains absolument pas mais foutez-moi la paix ! J’ai le droit d’avoir ma retraite et mes droits d’auteur et mes livres. Je n’ai rien d’autre.

À votre avis, qu’en penseront ses détracteurs ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :