Julie Gayet bien accompagnée pour une apparition surprise à la télévision !

Julie Gayet bien accompagnée pour une apparition surprise à la télévision !
Julie Gayet, la compagne de François Hollande, est apparue à l'antenne de France 2 ce vendredi 8 mai 2020... et elle n'était pas seule !

Double surprise ce vendredi 8 mai 2020, sur France 2. Dans la série courte, Au secours, bonjour !, les téléspectateurs ont pu découvrir Julie Gayet, la compagne de l’ancien président de la République, François Hollande. Et celle-ci était bien accompagnée…

Julie Gayet se filme avec Philae

En plein confinement, la télévision innove pour proposer des nouveaux formats. Si des programmes comme The Voice sont mis en pause, d’autres, plus adaptés aux nouvelles réalités, ont vu le jour. C’est notamment le cas de cette pastille diffusée par France 2 : Au secours, bonjour !

Chaque soir à 20h55, les spectateurs découvrent une petite pastille de 5 minutes mettant en scène un comédien qui parodie le quotidien des Français pendant le confinement. On a déjà pu découvrir dans ce contexte Gad Elmaleh, Bruno Solo, Elie Semoun ou encore Marina Foïs.

Ce vendredi 8 mai 2020, c’est Julie Gayet qui a eu les honneurs de la chaîne publique. Celle qui occupe aussi le rôle principal dans la série Soupçons diffusée sur France 3 est apparue à l’écran avec… Philae. Pour ceux qui ne se souviennent pas de cette adorable boule de poils, il s’agit de la femelle labrador adoptée par François Hollande en 2014.

Une mise en scène visiblement nécessaire pour Julie Gayet qui voulait alerter face à une recrudescence d’abandon d’animaux depuis le début de l’épidémie.

Bonjour. J’appelle parce qu’il paraît que de nombreuses personnes abandonnent leurs chiens en pensant qu’ils peuvent transmettre le virus…

Explique ainsi l’artiste, au téléphone avec Alice Belaïdi. Après avoir répété que non, les chiens ne peuvent pas transmettre l’épidémie, Julie Gayet a adressé un véritable appel aux téléspectateurs.

Donc petit message, on arrête d’abandonner les chiens et on les laisse tranquille. À la limite, on abandonne les pangolins et les chauve-souris.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,