Jacques Chirac coquin : L’anecdote de Jean-Louis Debré qui ne va pas plaire à Bernadette !

Jacques Chirac coquin : L’anecdote de Jean-Louis Debré qui ne va pas plaire à Bernadette !
En août 2008, Jacques Chirac était en vacances avec son épouse à Saint-Tropez. C’est là qu’il a eu l’idée de partir pour une virée coquine, à l’insu de Bernadette.

Bien que Jacques Chirac et Bernadette restent éloignés de la vie publique depuis quelques années, on entend toujours parler d’eux. En effet, nous avons récemment pu apprendre une information croustillante. En août 2008, Jacques Chirac était parti en vacances avec son épouse à Saint-Tropez. C’est alors que l’ex-Chef d’État avait convié son ami Jean-Louis Debré à les rejoindre.

Les confidences de Jean-Louis Debré

Dans une interview accordée à Europe 1, l’ancien président du Conseil constitutionnel a évoqué ses liens d’amitié avec Jacques Chirac. Une amitié qui dure depuis de longues années. Jacques Chirac a d’ailleurs nommé Jean-Louis Debré au poste de Ministre de l’Intérieur de 1995 à 1997.

Jean-Louis Debré a ainsi parlé des vacances qu’il a passées avec le couple Chirac à Saint-Tropez en 2008.

A cette époque, Jacques Chirac avait proposé un drôle de deal à son ami, derrière le dos de son épouse, restée à leur domicile. Jean-Louis Debré raconte :

Je le retrouve, il me dit : « J’ai trouvé un petit restaurant sur la plage… Très bon restaurant. On va laisser maman à la maison ».

Jacques Chirac a renvoyé la patate chaude aux mains de Jean-Louis Debré

Jacques Chirac et Jean-Louis Debré avaient l’intention de profiter d’une soirée entre hommes. Cependant, alors qu’ils s’apprêtaient à aller dans un restaurant peu orthodoxe, Bernadette Chirac s’est invitée à la dernière seconde. Jacques Chirac avait alors paniqué.

Ça va poser des problèmes, avait-il déclaré à son ami. Ce n’est qu’après que Jean-Louis Debré a compris les inquiétudes de Jacques Chirac.

Au moment où j’arrive (sur la plage de Nikki Beach, ndlr), je comprends pourquoi ça va poser des problèmes. Les serveuses ont les seins nus.

Craignant la réaction de Bernadette, Jacques Chirac a inventé un mensonge, jetant la pierre sur Jean-Louis Debré. Ce dernier s’en rappelle encore :

Chirac a immédiatement dit : « Bernadette, je ne sais pas pourquoi Jean-Louis veut m’inviter sur cette plage ! »

Grâce à cette excuse, le couple a pu éviter la tempête. Finalement, le déjeuner s’est bien passé et Bernadette a été plus détendue et rassurée que jamais.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : , ,