Gérald Kierzek : Le médecin réagit en faveur de Donald Trump après ses propos sur le coronavirus

Gérald Kierzek : Le médecin réagit en faveur de Donald Trump après ses propos sur le coronavirus
Lors d'une conférence de presse qui a eu lieu le 23 avril dernier à la Maison Blanche, Donald Trump s'est improvisé médecin et a fait de surprenantes déclarations à propos des malades atteints du coronavirus. Des propos auxquels a tenu à réagir le médecin urgentiste Gérald Kierzek, sur la chaîne LCI.

Donald Trump a récemment fait part de ses bonnes idées aux médias pour soigner les malades du coronavirus. Ayant entendu dire que le virus ne résistait pas à la chaleur, le président des États-Unis a d’abord suggéré que les patients fassent des UV. Il a ensuite proposé qu’on leur injecte du désinfectant directement dans les poumons :

Je vois que le désinfectant le tue en une minute. Y a-t-il un moyen de faire quelque chose, comme une injection à l’intérieur du corps ou comme un nettoyage ? On l’a vu, le virus pénètre dans les poumons et agit énormément dans les poumons. Je pense qu’il serait intéressant de vérifier cela.

Des propositions des soins qui ont sidéré la majorité du corps médical. Cependant, le médecin-urgentiste Gérald Kierzek s’est montré bien moins choqué que la plupart de ses confères.

« C’est du bon sens »

Invité sur le plateau de l’émission Audrey & Co le 24 avril dernier – émission actuellement présentée par Christophe Beaugrand en remplacement d’Audrey Crespo-Mara – Gérald Kierzek a commenté les propos de Donald Trump et a pris la défense du chef d’État américain :

On rigole parce qu’on se dit que c’est n’importe quoi. (…) Sauf que c’est du bon sens. Il se pose la question que beaucoup de gens qui ne connaissent pas le corps humain pourrait se poser.

Ce à quoi Christophe Beaugrand a rappelé qu’il était tout de même président des États-Unis. Mais Gérald Kierzek a poursuivi :

Les chercheurs, parfois, se posent des questions hurluberlues comme ça et puis, à partir d’une question idiote, il y a une piste de recherche.

Des méthodes discutables

Le médecin-urgentiste a toutefois admis que l’époux de Melania Trump pourrait revoir sa stratégie de communication :

En disant à sa conseillère scientifique, « Ça n’a pas été étudié, vous allez l’étudier », je pense qu’il lui met une pression de dingue.

Thierry Moreau, présent autour de la table, est également intervenu :

Est-ce que le problème, ce n’est pas qu’il le fait pendant une conférence de presse (…) en disant « Et si vous essayiez ça ? »

Le médecin urgentiste a répondu qu’il n’y avait pas de question idiote. Thierry Moreau a alors rétorqué :

Sauf que depuis hier, les chaînes de télévision tournent en boucle, en disant « N’avalez pas votre désinfectant ».

Gérald Kierzek a reconnu que les médias américains étaient à présent « obligés de rattraper le coup ». Et c’est Christophe Beaugrand qui conclura :

Il aurait mieux valu qu’il la pose (la question) dans son bureau et pas devant les caméras.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,
Emission(s) liés à cet article :