Covid-19 : Emmanuel Macron pointé du doigt à cause d’un « mensonge » sur les vaccins

Covid-19 : Emmanuel Macron pointé du doigt à cause d’un « mensonge » sur les vaccins
Alors que la crise sanitaire est toujours d'actualité, Emmanuel Macron s'est entretenu sur le sujet lors d'un entretien pour une chaîne américaine. Et ses déclarations sur les vaccins contre la covid-19 ont particulièrement fait réagir Yann Barthès.

La campagne de vaccination contre la Covid-19 continue de faire couler beaucoup d’encre. Emmanuel Macron et son gouvernement sont sous le feu des critiques. En cause, une campagne de vaccination jugée trop lente.

Emmanuel Macron face aux critiques

Margot Bayart, médecin en Occitanie, n’avait pas hésité à pousser un coup de gueule dans les colonnes du Parisien :

Ce qui se passe est un véritable fiasco pour la campagne de vaccination. Accélérer, freiner, accélérer, freiner… On passe pour des guignols. On a mis du temps à convaincre nos patients, on les a rassurés. Pensez-vous vraiment que si on leur dit dans deux jours, « finalement, c’est bon », qu’ils reviendront facilement ?

12 millions de vaccinés en France ?

Ce dimanche 18 avril 2021, alors qu’il était interviewé par une chaîne américaine pour l’émission, Face The Nation, Emmanuel Macron s’est toutefois voulu rassurant. Ainsi, le chef de l’Etat a annoncé :

Nous rattrapons définitivement notre retard et nous serons en mesure d’atteindre nos objectifs avec ce que nous avons actuellement.

Yann Barthès réagit

Emmanuel Macron est allé plus loin allant même jusqu’à avancer que « plus de 12 millions de personnes » avait été vaccinées en France jusqu’à présent. Un chiffre qui n’a pas manqué de faire réagir Yann Barthès. L’animateur de Quotidien est revenu sur ces propos dans son émission du lundi 19 avril.

Christine Bravo tacle Yann Barthès et ses reportages mensongers diffusés dans Quotidien
Yann Barthès sur le plateau de Quotidien @TMC

Ainsi, il a qualifié de « mytho » les déclarations du président de la République.

Et d’expliquer :

Non pas 12 millions. 4,5 millions de Français ont eu seulement les deux doses nécessaires pour être qualifiés de vaccinés.

Autrement dit, ce chiffre de 12 millions correspond aux personnes qui ont reçu la première dose du vaccin… et qui ne sont donc pas encore considérées comme étant vaccinés.

« Mensonge » volontaire ou simple raccourci ? Mystère… Ce qui est sûr, en revanche, c’est que la campagne de vaccination est un véritable casse-tête pour Emmanuel Macron, qui a déjà poussé un coup de gueule sur le sujet au début de l’année. Parviendra-t-il à faire avancer les choses ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :