« On ne m’a jamais prise au sérieux » : Valérie Lemercier se confie sur son métier de réalisatrice

« On ne m’a jamais prise au sérieux » : Valérie Lemercier se confie sur son métier de réalisatrice
Valérie Lemercier était invitée sur Quotidien ce mercredi 16 février 2022. Ce n’était pas une émission comme les autres puisque Yann Barthès animait ce soir-là une remise de prix, les « Q d’or ».

Ce mercredi 16 février 2022, Yann Barthès animait les « Q d’or » sur Quotidien. Pour l’occasion, beaucoup de personnalités ont fait le déplacement : Léa Seydoux a reçu le prix de la meilleure actrice, Juliette Armanet de la meilleure chanteuse, l’équipe de Bac Nord était présente pour recevoir le prix du meilleur film. Que du beau monde!

Valérie Lemercier était une invitée un peu spéciale de cette soirée remise de prix, puisqu’elle était la première récompensée, ouvrant ainsi la cérémonie. Elle a eu l’honneur de recevoir le « Q d’or » de la meilleure réalisatrice, pour son film Aline Dieu, un film librement inspiré de la vie Céline Dion. Si le vrai-faux biopic n’a apparemment pas plu à la diva canadienne, il a beaucoup plu à l’équipe de Quotidien.

Valérie Lemercier défend Céline Dion sur le plateau de Quotidien

Valérie Lemercier a été introduite en ces termes sur le plateau :

Une performance complètement folle, un box-office complètement fou, 3 ans de travail, 10 nominations aux césars, un amour XXL pour le Québec et Céline Dion, un film hommage, mais surtout un pari très osé, très risqué, donc on vous dit félicitations !

Valérie Lemercier avait préparé un petit discours de remerciements. Mais après quelques secondes, elle se tourne vers la caméra et dit :

J’espère que vous aurez la bonté de ne pas couper au montage la phrase qui suit. Je suis spécialement touchée car ce prix m’est offert par une émission qui s’est beaucoup moquée de Céline, donc merci.

Yann Barthès s’empresse alors de répondre :

Oui, mais c’est parce qu’on l’aime beaucoup aussi !

Valérie Lemercier a tenu à faire savoir qu’elle est une vraie admiratrice de Céline, et qu’elle n’a pas voulu la parodier ou se moquer d’elle à travers son film, comme le disent ses détracteurs. Elle est bien décidée à défendre Céline et ajoute à l’intention de Yann Barthes :

Ouais mais c’était dur, j’ai trouvé ça injuste ! Je trouvais ça un peu trop à mon goût .

Mieux vaut ne pas rire de Céline en compagnie de Valérie !

« On ne m’a jamais vraiment prise au sérieux »

Valérie Lemercier, récompensée pour son travail de réalisatrice, se confie ensuite davantage sur ce métier qu’elle exerce depuis 1997 ! Eh oui Aline Dieu est son sixième film, après Quadrille (1997), Le Derrière( 1999), Palais Royal ! (2005), 100% cachemire(2013) et Francine (2017). Pourtant Valérie déplore encore aujourd’hui de ne pas être totalement prise au sérieux en tant que réalisatrice…

En lui remettant le prix Yann Barthès demande à la réalisatrice :

Vous auriez pu recevoir le prix de la comédienne, de la scénariste, de la performance… Contente d’avoir celui de la réalisation ?

Valérie se confie alors :

Oui parce qu’on ne m’a jamais vraiment prise au sérieux dans ce métier de réalisatrice

Pour expliquer ses propos, Valérie Lemercier raconte une anecdote très révélatrice de ce manque de reconnaissance de son travail :

Par exemple, sur mon avant-dernier film, j’avais fait venir des gens pour un making-off, et ils sont venus me poser des questions, comme à tout le monde, et ils m’ont dit : « Qu’est-ce que ça vous fait de faire votre premier film ? » Ils avaient même pas regardé sur Wikipédia que c’était déjà mon cinquième… Je pense que j’ai pas l’air professionnelle.

Peut-être est-ce parce que ses rôles d’actrice sont particulièrement marquants ? En tout cas, « Q d’or ou non », Aline Dieu est un véritable succès qui surpasse largement tous ses précédents films. Céline lui permettra peut-être même de s’exporter outre-Atlantique courant 2022 !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :