Moha La Squale condamné à six mois de détention à domicile

Moha La Squale condamné à six mois de détention à domicile
La décision judiciaire vient de tomber ! Après avoir subi un contrôle de police plutôt musclé en juin 2020, voilà que le rappeur Moha La Squale se retrouve condamné à six mois de détention avec bracelet électronique...

Moha La Squale est parvenu à devenir l’un des rappeurs les plus en vogue ces dernières années. C’est plus précisément son titre Luna, sorti en 2018 qui l’a fait connaître au grand public et qui l’a rendu ultra populaire ! Un succès dans les ventes mais également auprès des critiques. La machine Moha La Squale est lancée, impossible d’arrêter le rappeur qui enchaîne tubes et concerts, partout en France.

Seulement voilà, très vite, l’attitude de l’artiste est pointée du doigt par certains…

On se souvient au mois de juin dernier, Moha La Squale subissait une intervention particulièrement musclée dans les rues de la capitale. En effet, le jeune homme était activement recherché par la police pour un « rodéo » sauvage. C’est finalement dans le 18ème arrondissement de Paris que les forces de l’ordre ont retrouvé la trace du rappeur. Une vidéo de interpellation, particulièrement violente, a très rapidement tourné sur les réseaux sociaux.

Moha La Squale condamné à de la détention à domicile

Les réactions étaient alors partagées entre stupeur et incompréhension. On pouvait voir plusieurs policiers maintenir au sol Moha La Squale pendant que celui-ci criait, le visage ensanglanté. Celui-ci a finalement été emmené au poste de police, puis placé en garde en vue pour finalement être relâché ! Au mois de mars dernier, lors de son procès, le rappeur avait fait savoir qu’il était « désolé » et qu’il ne voulait pas « parler mal de la police« .

Moha La Squale condamné à six mois de détention à domicile
Le rappeur Moha La Squale © Bertrand-Hillion Marie-Paola/ABACA

La procureure générale avait alors requis une peine de dix mois de détention à domicile sous surveillance électronique à l’encontre du rappeur parisien. L’AFP relate que ce jeudi 15 avril 2021, le tribunal correctionnel de Paris a également condamné Moha La Squale à verser des amendes allant de 400 à 500 euros aux trois policiers parties civiles. Parti vivre à Dubaï il y a quelques mois, le rappeur a été représenté lors de cette audience par son avocat.

Moha La Squale visé par une enquête pour violences, séquestrations et agression sexuelle

Les problèmes judiciaires sont loin d’être finis pour Moha La Squale… En effet, plusieurs de ses anciennes compagnes ont porté plainte pour des faits de séquestrations, violences volontaires, agressions sexuelles et même tentatives d’homicides.

Pour rappel, c’est au mois de septembre dernier que le scandale a éclaté. Les jeunes femmes en question ont livré des témoignages particulièrement glaçants sur les réseaux sociaux

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :