Moha La Squale : Les témoignages glaçants des 3 femmes qui l’accusent d’agressions sexuelles

Moha La Squale : Les témoignages glaçants des 3 femmes qui l’accusent d’agressions sexuelles
Trois ex-compagnes de Moha La Squale ont porté plainte pour violences conjugales et agressions sexuelles. Le 12 septembre 2020, elles se sont confiées dans les colonnes du Monde. Leur récit est édifiant.

Depuis les révélations de Lena Simonne le 5 septembre dernier, Moha La Squale est en pleine tourmente. La semaine dernière, trois de ses ex-compagnes ont porté plainte contre lui pour violences conjugales et agression sexuelle. L’avocat des plaignantes, Me Thibault Stumm, confiait au magazine Le Point qu’il y avait au total six victimes présumées dans cette affaire. Ce samedi 12 septembre 2020, les trois jeunes femmes ont accepté de livrer leur vérité dans les colonnes du Monde. Les récits sont pétrifiants.

Sous l’emprise du rappeur

Luna, que l’artiste de 25 ans a beaucoup évoquée dans ses chansons, rapporte qu’elle a rencontré le jeune homme en 2016 alors qu’il était encore sur les bancs du célèbre cours Florent. À l’époque, Mohammed Bellamed sortait également de prison. Au début de leur relation, le jeune homme s’est montré « très gentil, très serviable », mais les premières insultes et les premiers coups seraient arrivés très rapidement :

Au début, c’était des insultes, et ça a très vite dégénéré en ‘je te pousse’. Puis les premières claques. Tout doucement, ça prenait de l’ampleur.

Explique la jeune styliste, avant de décrire des scènes particulièrement violentes :

Il me tirait par les cheveux tellement fort que la peau du crâne se décollait, j’avais des hématomes partout sur la tête.

Le rappeur tente aussi d’étouffer la jeune femme avec un oreiller.

Totalement sous emprise, Luna mettra deux ans avant de parvenir à quitter l’interprète de Ma belle. Alors qu’elle lui annonce sa décision de reprendre sa liberté, l’artiste la menace à nouveau :

Si tu me quittes et que tu parles, je te ferai tirer une balle dans le genou, j’enverrai un mec te lacérer le visage avec une lame de rasoir, je vais appeler des mecs du quartier pour qu’ils t’emmènent dans une cave te violer. Et quand ils auront fini, je viendrai te graver Moha La Squale dans le dos.

« J’étais son esclave sexuelle »

L’été 2018,  Moha La Squale, toujours en couple avec Luna tombe dans les bras d’Ana, une comédienne de 23 ans. Afin de mener sa double vie en toute discrétion, le rappeur installe la jeune femme dans des appartements qu’il loue et la prie de ne pas en sortir. Au mois d’août, le couple part en vacances en Espagne. Sur place, le rappeur commence à insulter sa compagne :

C’est la première fois qu’il me parlait mal, comme il parlait aux autres, je me suis dit ‘ok, c’est mon tour’. (…) Il me répétait que j’étais un bras cassé, que j’étais nulle. (…) Il me disait que j’étais son esclave, son objet sexuel.

La jeune femme finira par le quitter, marquée à vie par cette violence.

« Je vais te tuer »

En août 2019, Moha La Squale entame une idylle avec Andrea. Très vite, il la menace de mort :

Toi tu crois que tu vas me niquer ma vie, petite pute, je vais te fumer, je vais te fumer.

Le 9 juillet dernier, après une soirée au restaurant, le couple se dispute et le rappeur menace de sortir de chez sa compagne. Alertée, la police arrive rapidement sur les lieux. Après le départ des forces de l’ordre, l’artiste menace à nouveau sa compagne :

Je vais te tuer, je suis déjà tombé pour des actes de barbarie, je vais retourner au placard, je vais te tuer, je vais te faire tuer, même ta famille je vais la faire tuer (…). Je vais te tuer avec un oreiller, ça ne fait pas de marques.

Plus tard, Mohammed Bellamed aurait confié souffrir d’une maladie mentale :

Je suis schizo, on est plusieurs dans ma tête, je peux tuer quelqu’un.

Pour le moment, l’artiste n’a pas réagi publiquement à ces propos.

 

 

 

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :