Michel Drucker : après 3 semaines à l’hôpital, il va mieux

Michel Drucker : après 3 semaines à l’hôpital, il va mieux
L’animateur Michel Drucker se remet à l’hôpital d’une opération du coeur subie il y a trois semaines. Sa productrice l’a décrit comme amaigri mais avec le moral.

Le 26 septembre, Michel Drucker a inquiété tous ses proches. L’animateur était en effet opéré du coeur à l’hôpital Georges-Pompidou à Paris. Une information dévoilée par Le Parisien dès le lendemain.

Et c’est encore le même média qui a pu obtenir des nouvelles de cette figure indéboulonnable de la télévision française. Et ce, grâce à la productrice de Michel Drucker, Françoise Coquet, qui lui a rendu visite à l’hôpital.

Un triple pontage

Elle a apporté des précisions sur la lourde opération du coeur subie par l’animateur :

Il a eu un triple pontage.

Une opération qui a eu des conséquences sur Michel Drucker, tout d’abord immédiates :

Il avait des douleurs les premiers jours, mais il est resté très courageux.

Une bravoure qui a payé puisque cela fait désormais quelques jours qu’il a quitté le service des soins intensifs pour une chambre normale. Preuve que le quotidien commence à réintégrer la vie de Michel Drucker, ce dernier a récupéré son téléphone et a ainsi pu avoir accès aux 500 messages de soutien qui lui ont été envoyés.

Après la convalescence, la rééducation !

Le taulier du PAF occupe pour le moment ses journées à regarder ce média qu’il aime tant, la télé. Il éprouve notamment une petite faiblesse pour l’émission du matin de Pascal Praud sur CNews.

Après une phase de convalescence pure, c’est une phase de rééducation qui va prendre le relais. En effet, en trois semaines d’hospitalisation, l’animateur a perdu de sa masse musculaire et a maigri selon Françoise Coquet.

Une histoire qui reprend un bon chemin dans tous les cas, après cette opération qui n’aurait pas eu lieu sans la vigilance de Michel Drucker par rapport à son propre corps.

C’est celui-ci, cycliste depuis des années, qui s’est en effet aperçu qu’il était anormalement essoufflé et qui a demandé à passer des examens afin de vérifier qu’il ne souffrait d’aucun problème. Un instinct qui l’a sans doute sauvé !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :