Laurence Boccolini évoque les critiques sur son physique : « J’étais considérée comme la grosse »

Laurence Boccolini évoque les critiques sur son physique : « J’étais considérée comme la grosse »
Laurence Boccolini est aujourd'hui l'un des visages de la télévision française. Mais si elle a réussi à s'imposer dans ce milieu particulièrement difficile, elle a dû surmonter de nombreuses épreuves.

Ce lundi 9 août 2021, Laurence Boccolini prendra les commandes de Tout le monde veut prendre sa place. La célèbre animatrice a été choisie afin de succéder à Nagui, qui a décidé de quitter l’émission.

« Les journalistes écrivaient des choses épouvantables à mon sujet »

Une belle revanche pour la maman de la petite Willow, qui a dû surmonter de nombreuses épreuves tout au long de sa carrière. Eh oui, révélée au grand public grâce au Maillon faible, Laurence Boccolini a dû essuyer de nombreuses critiques et des moqueries sur son physique. En effet, interrogée par nos confrères belges de Ciné Télé Revue, l’animatrice télé est revenue sur cette terrible période :

Jean-Paul Gaultier ne courait pas après moi pour me créer des tenues ! À l’époque, il n’y avait pas beaucoup d’animateurs en surpoids. J’étais considérée comme « la grosse’.

Et d’ajouter :

Les journalistes écrivaient des choses épouvantables à mon sujet. C’était très difficile à encaisser. J’en ai encore des cicatrices.

Des critiques d’autant plus difficiles qu’elle n’a pu compter sur l’aide de personne. Eh oui, à l’époque, malheureusement, les voix ne s’élevaient pas encore contre la grossophobie.

Laurence Boccolini se souvient :

Moi, quand on disait que j’étais moche et que je ressemblais à Maïté, je ne savais pas quoi dire. Je devais aussi encaisser les mauvaises blagues dans les spectacles d’humour. C’était violent, et il n’y avait personne pour me défendre.

Son beau message pour sa fille

Heureusement, Laurence Boccolini a su faire taire les mauvaises langues. Mieux encore, elle a pu compter sur le soutien de ses nombreux fans, qui ne manquent pas de lui témoigner leur affection sur les réseaux sociaux. Nul doute qu’elle pourra une fois de plus compter sur eux ce lundi 9 août 2021.

Si elle garde des cicatrices de ces moqueries, l’animatrice en tire toutefois une leçon :

Je répète tous les jours à ma fille qu’elle a le droit de s’habiller, d’être et de faire ce qu’elle souhaite.

Un beau message que sa fille ne devrait pas manquer d’écouter !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :