Kim Kardashian : Au cœur d’une enquête pour trafic d’antiquités

Kim Kardashian : Au cœur d’une enquête pour trafic d’antiquités
Kim Kardashian est à nouveau au cœur de l'actualité. La star américaine se retrouve malgré elle au cœur d'une enquête pour contrebande d'œuvres d'art !

Kim Kardashian fait régulièrement la Une de l’actualité. Aussi célèbre que sa famille, l’ex-femme de Kanye West a l’habitude de faire parler d’elle. Mais aujourd’hui, c’est dans un tout autre contexte que le nom de la jolie brune a été cité. La star des réseaux sociaux se retrouve au cœur d’une sombre affaire de contrebande d’antiquité romaine.

Au cœur de la polémique, une statue romaine antique ! L’œuvre identifiée sous le nom « fragment of Myron Samian Athéna – limestone – 1 st -2 nd century A » aurait été retrouvée sur le port de Los Angeles par les douaniers. La statue, saisie par la douane, faisait partie d’une cargaison estimée à 750 000 dollars au nom de Kim Kardashian. D’après un archéologue italien, l’œuvre aurait été « pillée, passée en contrebande et exportée illégalement » .

Kim Kardashian, une étudiante presque comme les autres : Sa surprenante tenue pour réviser
Kim Kardashian @Instagram

Des documents compromettants !

Tandis que les autorités américaines ont ordonné la restitution à l’Italie de la statue, la star américaine, elle, nie les faits ! Mais certaines preuves sèment le doute. Des documents judiciaires, dont une facture, auraient été examinés par l’AFP. Cette dernière laisse apparaître que la vente de la statue aurait été faite par un certain Vervoordt au trust Noël Roberts en mars 2016.

Axel Vervoordt, célèbre architecte d’intérieur, antiquaire et marchand d’art belge, avait été engagé dans le passé pour décorer la demeure de Kim Kardashian à Los Angeles. Le trust Noël Roberts représente une entité liée à des opérations immobilières réalisées aux États-Unis par le couple West-Kardashian.

Le clan Kardashian nie les faits

De son côté, le porte-parole de la star américaine affirme que Kim Kardashian ignorait que la statue avait été importée en son nom. Il évoque un éventuel achat sans autorisation. En effet, la statue n’aurait jamais été réceptionnée par la célébrité américaine. La famille Kardashian a demandé une enquête et encourage le retour de la statue à ses propriétaires légitimes.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :