Jeremstar remporte son procès contre Aqababe condamné à une lourde amende pour diffamation

Jeremstar remporte son procès contre Aqababe condamné à une lourde amende pour diffamation
C’est une lourde somme que va devoir verser Aqababe à Jeremstar. Ce dernier a remporté son procès pour diffamation publique face au célèbre blogueur.

Si, de nos jours, il existe pléthore de blogueurs spécialisés dans la télé-réalité sur Instagram, Jeremstar a longtemps été celui qui avait le monopole sur ce business. C’était sans compter sur l’arrivée d’Aqababe dans le milieu.

Un rivalité est rapidement née entre eux. Aqababe a même balancé de sombres histoires sur la Toile, mêlant le nom de Jeremstar à des accusations de pédophilie qui n’ont pas manqué d’entacher sa réputation.

En 2018, ma vie est devenue un enfer à cause d’un internaute se faisant appeler Aqababe. Menant une campagne de cyberharcèlement à mon encontre, qu’il a intitulée ‘Jeremstar Gate’, il a multiplié les calomnies, les insultes et les accusations graves à mon encontre.

Déclare aujourd’hui Jeremstar qui affirme que cette histoire le plonge encore « dans un traumatisme profond. »

La justice a tranché

Après des années de lutte, Jeremstar vient de voir la justice se ranger de son côté pour son procès face à Aqababe pour diffamation publique, injures publiques et injures publiques à raison de l’orientation sexuelle.

Aqababe est alors condamné à lui verser 12 000€ de dommages et intérêts. Mais ce n’est pas tout ! Il doit également lui verser 4 000€ supplémentaires. 2 000€ sur le fondement de l’article 475-1 et 2 000€ avec sursis sur l’action publique.

Il réitère son combat contre le cyberharcèlement

Tout comme Magali Berdah, Jeremstar s’engage contre le cyberharcèlement dont il a été victime.

Plus que jamais mon combat contre le harcèlement prend sens et j’ai raison de croire que la justice prend de plus en plus conscience du fléau que représente la haine en ligne.

Il a rappelé qu’Aqababe était également toujours visé par une autre procédure judiciaire de la part de Jeremstar pour harcèlement numérique, atteinte à l’intimité de la vie privée et menace de mort.

Ce n’est donc pas encore la fin de toute cette histoire qui a débuté il y a quatre ans de ça.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par JEREMSTAR (@jeremstar)

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,