Jean-Marie Bigard : Son soutien aux forces de l’ordre lui vaut un « acharnement débile »

Jean-Marie Bigard : Son soutien aux forces de l’ordre lui vaut un « acharnement débile »
Jean-Marie Bigard a déclaré sur les réseaux sociaux qu'il recevait des "attaques de toutes parts" depuis qu'il avait affiché son soutien à la police lors de la manifestation du 19 mai.

Ce mercredi 19 mai 2021 était une date très attendue par les Français. En effet, ce jour signait la réouverture tant attendue des bars, terrasses de café et restaurants. Si certains ont eu la chance d’avoir du beau temps, d’autres ont eu droit à un temps pluvieux mais ont tout de même tenu à s’attabler en terrasse sous leurs parapluies.

Alors qu’une partie de la population sirotait ses boissons à l’extérieur, les policiers n’avaient quant à eux pas vraiment le cœur à la fête. Ces derniers se sont en effet rassemblés devant l’Assemblée nationale pour réclamer plus de moyens et une répression plus sévère contre les délinquants. Plusieurs personnalités politiques se sont jointes à la manifestation ainsi que des personnalités publiques, comme Éric Zemmour. Ainsi, l’acteur Gérard Lanvin a déclaré face à la foule :

Moi, je travaille souvent avec vous et j’ai toujours rencontré des mecs top. Donc, je n’ai rien à dire contre la police. Tout ce qui se passe aujourd’hui, c’est une affaire politique. Ce n’est pas une affaire de police, c’est une affaire de gouvernants !

Et il n’a pas été le seul à afficher son soutien aux forces de l’ordre.

Jean-Marie Bigard avec la police

Ce mercredi 19 mai, Jean-Marie Bigard était de retour sur le plateau de TPMP. Cyril Hanouna et ses chroniqueurs ont évoqué avec lui cette manifestation à laquelle il a également participé. Si Raquel Garrido a expliqué pourquoi elle ne soutenait pas le mouvement, le mari de Lola Marois a quant à lui fait part de son soutien total aux policiers :

Je suis à fond avec eux et je suis donc résolument un ami de la police. Je trouve insupportable qu’on puisse s’attaquer à eux, qu’ils se fassent caillasser ou assassiner. Ils sont au front, ils ne gagnent pas beaucoup d’argent…

A commencé l’humoriste de 67 ans, qui se croit être l’ennemi d’Emmanuel Macron. Et d’ajouter que d’après lui, « ce n’est pas très populaire peut-être d’être avec la police » :

Je n’ai rien à gagner à venir ici, dire que je suis un ami de la police.

Mais comme il s’y attendait, il a toutefois gagné à être vivement critiqué sur la Toile.

« Je suis attaqué de toutes parts »

Tweetos plutôt actif, Jean-Marie Bigard est revenu sur son passage dans TPMP sur le célèbre réseau social. Ce jeudi 20 mai, celui qui a récemment été choqué par un tweet d’Isabelle Balkany a partagé un extrait de son intervention et écrit que ses propos lui avaient valu d’être sévèrement critiqué. Il a cependant campé sur ses positions et envoyé au diable ses détracteurs dans le langage fleuri qu’on lui connaît :

Je suis attaqué de toutes parts depuis ce que j’ai dit sur les flics. Je ne comprends pas cet acharnement débile. Arrêtons de croire que tous nos flics sont des pourris.

Des paroles qui ont le mérite d’être claires.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :