« Il m’a coûté très cher » : Jamel Debbouze se confie sur le festival du Marrakech du rire

« Il m’a coûté très cher » : Jamel Debbouze se confie sur le festival du Marrakech du rire
Jamel Debbouze a récemment fait quelques confidences au sujet du festival qu'il a crée, le Marrakech du rire. On vous raconte tous les détails par ici.

Le festival du Marrakech du rire a été inauguré pour la première fois en 2011. Et le moins que l’on puisse dire, c’est que ce festival fait la fierté de Jamel Debbouze. Et pour cause, celui-ci combine ses deux amours : l’humour et le Maroc, son pays d’origine. En juin dernier, le festival a pu célébrer ses 10 ans en compagnie de nombreux humoristes dont notamment Camille Lellouche qui attend son premier enfant.

Côté invités, les spectateurs ont eu le plaisir de voir apparaître sur scène Kylian Mbappé qui était de passage en vacances au Maroc.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Jamel Debbouze (@jameldebbouze)

Jamel Debbouze se confie sur son festival

Seulement voilà, ce projet qui lui tient à cœur depuis toutes ces années se révèle également éreintant. Interrogé récemment par nos confrères du Parisien, Jamel Debbouze a révélé ô combien ce festival pouvait être compliqué à gérer :

Il m’a coûté cher ce festival, humainement, physiquement, mentalement, évidemment financièrement, mais il m’a tellement apporté, nourri.

Et celui-ci de poursuivre :

Il m’a permis de devenir en quelque sorte l’artiste et l’homme que je suis aujourd’hui.

Quant à l’avenir, Jamel Debbouze se montre plutôt optimiste et espère que ce festival va pouvoir exister le plus longtemps possible :

Je ne sais pas si je présenterai le Marrakech toute ma vie, mais je vais me battre pour qu’il existe le plus longtemps possible, et ça passe par la transmission.

Cette entrevue avec le Parisien a également été l’occasion pour l’humoriste de parler un peu politique. On le sait depuis longtemps, l’époux de Mélissa Theuriau est un artiste engagé politiquement. Celui-ci n’a jamais caché ses préférences lors des précédentes élections présidentielles. Mais surtout, l’humoriste a toujours dénoncé l’idéologie portée par le Front national, devenu aujourd’hui le Rassemblement national. Voyant l’important score fait par ce parti aux dernières élections présidentielles et législatives, Jamel Debbouze a confié :

Je ne peux pas croire qu’un Français sur deux est lepéniste. Par contre, il y a sûrement un Français sur deux dans la misère. C’est extrêmement frustrant d’avoir rien dans ton assiette quand tu passes devant Versailles.

Pour lui, l’humour a un rôle essentiel à jouer pour lutter contre l’idéologie d’extrême droite :

La seule manière, pour moi, de changer les gens, c’est d’aller chez eux et de les faire rire.

 "Il m’a coûté très cher" : Jamel Debbouze se confie sur le festival du Marrakech du rire
Les confessions de Jamel Debbouze @BestImage

De nouveaux projets en tête

Comme toujours, Jamel Debbouze fourmille de projets. Celui-ci a avoué qu’il travaillait actuellement sur la création d’un nouveau festival avec Dimitri Theuriau, le frère de son épouse Mélissa Theuriau. Et celui-ci de faire quelques confidences à ce sujet :

Un festival autour de Nour, une femelle dromadaire géante, elle fait 16m de hauteur. C’est un projet incroyable qu’on mène avec Dimitri Theuriau, mon beau-frère. Notre objectif est de concurrencer le carnaval de Rio. Je sais, ça peut paraître prétentieux…Mais c’est un objectif. Ça fait dix ans qu’on court ce lièvre.

Quant à la dernière édition du Marrakech du rire, celle-ci a pu être captée par les caméras de la chaîne M6. Rendez-vous ce mardi 19 juillet pour découvrir tout ça !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :