Gérard Louvin accusé de viols sur mineurs avec son mari : les enquêtes ont été classées sans suite

Gérard Louvin accusé de viols sur mineurs avec son mari : les enquêtes ont été classées sans suite
Voir la galerie
1 Photos
Affaire Gérard Louvin : Grégory Basso fait des révélations
Gérard Louvin accusé de viols sur mineurs avec son mari : les enquêtes ont été classées sans suite
Affaire Gérard Louvin : Grégory Basso fait des révélations

Gérard Louvin et son mari, Daniel Moyne @Olivier Laban-Mattei / AFP

Gérard Louvin et son mari Daniel Moyne sont soulagés. Après avoir été accusés de viols sur mineurs, le couple vient de voir l’affaire être classée sans suite.

C’est en janvier 2021 que l’affaire a éclaté dans les médias. Olivier, le neveu de Gérard Louvin, avait accusé son oncle d’avoir facilité des viols dans les années 80 par Daniel Moyne. Ces viols, il en a été victime d’après ses dires. Cette première accusation a engendré plusieurs plaintes pour viols et agressions sexuelles visant le couple.

Une enquête préliminaire avait donc été ouverte par le parquet de Paris. En août, c’est une autre enquête qui avait été ouverte, toujours concernant des viols sur mineurs qui auraient été perpétrés par Gérard Louvin et son mari Daniel Moyne. Le couple a été accusé d’organiser « des parties sexuelles payantes avec des mineurs des favelas » au Brésil en 2004.

Affaire Gérard Louvin : Grégory Basso fait des révélations
Gérard Louvin et son mari, Daniel Moyne @Olivier Laban-Mattei / AFP

Des affaires classées sans suite

L’AFP a révélé, ce lundi 4 avril 2022, que les deux enquêtes sur Gérard Louvin et Daniel Moyne, ont été classées sans suite. Cette décision aurait été actée en janvier d’après des sources proches de cette affaire.

Pour la première accusation c’est le motif de la prescription des faits supposés qui a permis de prendre une telle décision, pour la seconde, l’infraction a été jugée « insuffisamment caractérisée ».

C’est donc un véritable soulagement pour les deux hommes qui n’ont cessé de nier les faits reprochés.

Une victoire tant espérée

Les avocats du couple n’ont pas manqué de souligner leur joie de voir un tel verdict tomber. Christophe Ayela a déclaré :

C’est une juste application de la loi pénale, il est tout à fait normal que Gérard Louvin soit mis totalement hors de cause par la justice française.

De son côté, Céline Bekerman, l’avocate de Daniel Moyne a également tenu à prendre la parole :

C’est une victoire. La justice a été rendue, c’est un grand soulagement, ça a été une procédure longue et douloureuse pour mon client. On est content d’avoir fait confiance à notre système juridique, car aujourd’hui, leur honneur est lavé.

Pas sûr cependant que l’image de Gérard Louvin et de Daniel Moyne redevienne ce qu’elle était.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :