Florent Pagny sous le feu des critiques après son hommage au personnel soignant

Florent Pagny sous le feu des critiques après son hommage au personnel soignant
Florent Pagny s'est associé à Marc Lavoine et Pascal Obispo afin de rendre hommage au personnel soignant... Un hommage qui fait l'objet d'une pluie de critiques. Explications.

Ils sont en première ligne dans le combat contre le COVID-19. Cela fait plusieurs semaines que le personnel soignant travaille sans relâche afin de venir en aide aux personnes contaminées par le coronavirus. Depuis le début de cette guerre contre le virus, les hommages se multiplient. Les Français se retrouvent tous les soirs, à 20h, à leurs fenêtres, afin d’applaudir médecins, infirmiers, aides-soignants, entre autres.

De nombreux artistes ont également tenu à leur rendre hommage à leur manière, à l’image de Jean-Jacques Goldman qui a revisité l’un de ses titres pour l’occasion. Ainsi, Pascal Obispo, Marc Lavoine et Florent Pagny ont décidé eux aussi d’unir leur voix pour la bonne cause. Les trois coachs de The Voice ont enregistré, chacun de son côté, un titre baptisé Pour les gens du secours.

Nos confrères du Parisien rapportent que les recettes ainsi que les droits de cette chanson seront reversés à « la communauté hospitalière ». Mais malgré ce beau geste, force est de constater que Florent Pagny est au coeur de la polémique.

Florent Pagny rattrapé par ses déclarations du passé…

En cause : des déclarations du chanteur qui remontent à 2017. A l’époque, Florent Pagny confiait au Parisien s’être installé au Portugal… afin de ne pas payer d’impôts :

Pas d’impôts sur l’héritage et sur la succession. Pas d’impôts sur la fortune. Je ne suis pas fortuné mais j’espère y arriver. Et pendant dix ans, pas d’impôts sur les royalties (les droits touchés par les artistes). Et donc beaucoup d’artistes se disent que ça peut valoir le coup.

Des propos qui continuent d’agacer et qui lui valent, aujourd’hui plus que jamais, une pluie de critiques sur les réseaux sociaux.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :