Florence Foresti : Pourquoi l’humoriste tenait à répondre à Cyril Hanouna sur son salaire

Florence Foresti : Pourquoi l’humoriste tenait à répondre à Cyril Hanouna sur son salaire
Après avoir critiqué son départ soudain de la cérémonie, Cyril Hanouna a dévoilé le cachet de Florence Foresti pour la présentation des César. L'humoriste s'est ensuite sentie obligée de réagir pour une raison très claire, comme l'a récemment expliqué son entourage.

L’ambiance n’est pas au beau fixe entre Florence Foresti et Cyril Hanouna. Lors de la dernière cérémonie des César, riche en polémiques, la maîtresse de cérémonie avait préféré quitter la scène après la remise du prix de la Meilleure réalisation à Roman Polanski.

Une décision que lui avait reprochée l’animateur sur le plateau de Touche pas à mon poste. Cyril Hanouna avait aussi critiqué le fait qu’elle n’ait pas assuré la promotion de la cérémonie. Il en avait profité pour dévoiler dans la foulée le cachet de l’humoriste, affirmant qu’elle avait touché « 120 000 euros dont 30 000 euros pour les auteurs ».

Des révélations sur lesquelles Florence Foresti est revenue le 9 mars dernier. Sur Instagram, la comédienne avait adressé le message suivant au trublion de C8 :

Cher Cyril, j’ai gagné 18 500 euros pour préparer et présenter les César.

Florence Foresti déplore « le vrai mensonge »

Une mise au point qui n’avait pas tardé à faire réagir Cyril Hanouna. Le soir-même, il avait en effet persisté et signé :

Nous confirmons donc, et on a eu Canal + au téléphone, que Florence Foresti a bien facturé via sa société 120.000€ à Canal +.

L’animateur avait tout de même concédé que cette somme avait été reversée à la société de l’humoriste. Dans les colonnes du Parisien, l’entourage de Florence Foresti a expliqué pourquoi la comédienne tenait absolument à répondre à Cyril Hanouna :

Florence comprend que ses propos puissent ne pas plaire à tout le monde, ça fait partie du jeu, mais ce qu’elle ne supporte pas, c’est le vrai mensonge.

Avant de présenter la cérémonie des César, l’humoriste avait conscience des possibles attaques à son égard. Citée par Voici, Florence Foresti avait en effet assuré à Kyan Kohjandi dans le podcast Un bon moment :

Ce n’est pas un truc qu’on fait pour l’argent, on peut ruiner sa carrière pour une mauvaise vanne, qui veut faire ça ? Personne !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article : ,