Élie Semoun : Ce sketch sur sa mère décédée qui a été très compliqué à écrire

Élie Semoun : Ce sketch sur sa mère décédée qui a été très compliqué à écrire
Dans son nouveau spectacle, Élie Semoun se confronte à "ses monstres". Le comédien revient notamment avec humour sur l'un des moments les plus compliqués de sa vie, la perte de sa mère alors qu'il était âgé de onze ans. Un exercice particulièrement difficile...

C’est l’un des drames de la vie d’Élie Semoun. Lorsqu’il était âgé de onze ans, l’humoriste a perdu sa mère Denise. Victime d’une hépatite, cette professeure de français est décédée à seulement 37 ans. Une disparition brutale à laquelle le comédien a voulu se confronter dans l’un de ses nouveaux sketchs.

Avant le confinement, l’humoriste avait eu l’occasion de jouer son spectacle intitulé Élie Semoun et ses monstres une quarantaine de fois. La crise sanitaire a ensuite provoqué une interruption générale dans le secteur culturel.

Élie Semoun de retour sur scène

Mais l’acteur et réalisateur de Ducobu 3 a enfin pu reprendre les dates de sa tournée prévue jusqu’en octobre 2021. Élie Semoun est notamment attendu le 23 octobre prochain à Toulouse, et le 5 novembre à Lyon. Du 18 au 20 décembre prochain, il devrait par ailleurs monter sur la scène du Casino de Paris.

Avec un sketch sur sa mère, l’humoriste s’est lancé dans un défi risqué. Interrogé par Nice-Matin, Élie Semoun a expliqué que l’écriture s’est avérée particulièrement difficile, car il fallait trouver le ton juste. Le comédien a pour cela pu compter sur le soutien de deux acolytes :

Je raconte que maman est très discrète, mais que je vais l’inviter à mes côtés. Et je débarque avec une urne. Il m’a fallu beaucoup de temps pour écrire ce sketch. Je l’ai travaillé avec Muriel Robin, Vincent Dedienne m’a donné un petit coup de main aussi. On a galéré. Parce que parler de sa mère qui est morte, c’est chaud quoi… C’est compliqué d’être drôle et émouvant, sans être trop indécent.

Une année compliquée

L’humoriste est par ailleurs revenu sur son sentiment amer vis-à-vis de l’année 2020. Le 12 septembre dernier, Élie Semoun annonçait sur Instagram le décès de son père Paul, atteint de la maladie d’Alzheimer. Il avait lors commenté la triste nouvelle en déclarant simplement :

Mon papa est mort ce matin. Avec ma sœur, nous lui avons dit adieu, que nous l’aimions. Merci pour vos élans de tendresse, il le méritait.

Le fait de pouvoir se relancer dans sa tournée a permis à l’ancien partenaire de Dieudonné de reprendre une bouffée d’oxygène, alors qu’il a difficilement vécu la période de distanciation sociale, et 2020 plus globalement, qu’il qualifie de « bonne année de merde ». Les retrouvailles avec son public ont donc été libératrices. Il a d’ailleurs expliqué à ce sujet :

Cette période me rend dingue. Je trouve qu’on est déjà dans une société où on est loin des autres. Là, ça ajoute encore de la distance et on n’avait pas besoin de ça. On ne s’embrasse plus pour se dire bonjour, et j’ai peur que ça reste comme ça pour toujours. Une bonne année de merde quoi… Heureusement qu’il y a la scène. J’ai perdu mon père récemment, j’avais vraiment besoin de me changer les idées.

Élie Semoun avait besoin de retrouver un certain sentiment de gaieté, qu’il ne manque désormais pas de partager avec ses fans.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :