Eddy de Pretto harcelé en ligne : 17 personnes arrêtées dans toute la France

Eddy de Pretto harcelé en ligne : 17 personnes arrêtées dans toute la France
C’est un grand jour pour Eddy De Pretto, mais aussi pour toutes les personnes victimes de harcèlement en ligne. Les personnes ayant harcelé, insulté et menacé le chanteur sur Internet ont été arrêtées et seront jugées en octobre prochain. 

Eddy de Pretto avait été invité à jouer son morceau A quoi bon dans une église en juin 2021. La chanson, qui parle d’homosexualité et de religion catholique, avait déclenché une véritable vague de haine en ligne contre son interprète.

17 arrestations en trois jours

Suite à sa prestation dans la nef de l’église Saint-Eustache, dans le 1er arrondissement de Paris, Eddy de Pretto avait reçu près de 3000 messages d’insultes et menaces de mort en quelques jours seulement.

Eddy de Pretto harcelé en ligne : 17 personnes arrêtées dans toute la France
Eddy de Pretto à l’église Saint-Eustache, festival « Qui va piano va sano », juin 2021 @Romancemusique

Le chanteur avait alors réagi :

Je chanterai mes mots dans tous les lieux qui m’accueillent pour le faire. Ces homophobes, royalistes, anarchistes d’extrême droite ne gagneront jamais. L’amour gagne toujours.

Eddy de Pretto n’avait pas voulu en rester là et il avait alors déposé une plainte auprès du  parquet de Paris. Le Pôle national de lutte contre la haine en ligne (PLNH) avait ensuite ouvert une enquête.

C’est le journal Le Parisien qui relaye l’information. Ces mardi 8, mercredi 9 et jeudi 10 mars 2022,  17 personnes ont été interpellées et arrêtées. L’opération était menée par les gendarmes de l’Office central de lutte contre les crimes contre l’humanité, les génocides et les crimes de guerre (OCLCH), avec l’aide avec des forces de l’ordre locales.

Selon le parquet, à ce stade de l’enquête une des garde à vue a été levée sans poursuites. Les autres accusés comparaîtront les 3 et 4 octobre 2022 devant le Tribunal correctionnel de Paris pour le motif suivant :

Harcèlement en ligne avec ITT (interruption totale de travail) de plus de huit jours et harcèlement en ligne avec ITT de plus de huit jours commis à raison de l’orientation sexuelle de la victime.

Quel est le profil des personnes arrêtées ?

Les 17 personnes arrêtées cette semaine du 7 mars 2022 sont des hommes, âgés de 20 à 26 ans. Ces 17 hommes ont été arrêtés dans toute la France : Paris, Gironde, Doubs, Manche, Rhône, Isère, Côte d’Or, Haute-Loire, Ille-et-Vilaine, Meuse, Seine-Saint-Denis et Yvelines.

Enfin, selon une source proche du dossier, les suspects sont majoritairement inconnus de la Justice. Certains s’avèrent être des catholiques conservateurs.

Eddy de Pretto a décidé de ne pas réagir à ces informations pour le moment.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Eddy de Pretto (@eddydepretto)

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :