Chimène Badi ne souhaite pas devenir mère : « On m’a refusé la stérilisation »

Chimène Badi ne souhaite pas devenir mère : « On m’a refusé la stérilisation »
À 38 ans, Chimène Badi, a évoqué sans détour dans l'émission "Ça commence aujourd’hui" un sujet encore tabou : le non-désir d’enfant. On vous explique tout.

Invitée sur le plateau de Ça commence aujourd’hui, sur France 2, Chimène Badi s’est confiée à l’animatrice Faustine Bollaert sur sa volonté de ne pas avoir d’enfant. Un sujet encore très tabou en France que certaines personnes ne comprennent pas.

Chimène Badi explique pourquoi elle ne veut pas d’enfant

Chimène Badi a 38 ans, et elle est en couple avec un certain Julien, depuis plusieurs années. Pourtant, elle n’a jamais souhaité devenir mère au point de vouloir se faire stériliser. Déjà petite fille, elle n’aimait pas jouer au papa et à la maman contrairement à ses amies. Un scénario de jeu qui ne lui plaisait pas, et dans lequel elle ne se retrouvait pas.

Chimène Badi sans tabou, elle se livre sur sa volonté de ne pas vouloir d’enfant
Chimène Badi @Instagram

Puis Chimène grandit et sa carrière dans la musique est devenue sa priorité. Elle ne se pose donc pas la question d’avoir des enfants. A 24 ans, elle rencontre un homme avec qui elle va passer quatre ans. Mais ce désir d’enfant ne naît toujours pas chez elle, contrairement à son compagnon. Elle ne ressent pas l’appel de son corps de la maternité. Et elle raconte que même quand son amie d’enfance tombe enceinte, cela ne lui donne toujours pas envie d’avoir des enfants.

Mais c’est uniquement à 36 ans qu’elle prend conscience du poids de cette volonté de ne pas vouloir d’enfant. Pourtant en couple et très amoureuse, elle appréhende la réaction de Julien en lui annonçant qu’elle ne souhaite pas être mère. Elle confie être même prête à perdre son compagnon si lui souhaite des enfants.

Une peur de voir le corps changer

Faustine Bollaert a donc interrogé la chanteuse sur les raisons qui la poussent dans ce refus de la maternité. Voici ce que Chimène Badi a répondu :

L’idée de porter un enfant, d’avoir mon corps qui se transforme, c’est quelque chose qui me paraît impossible. Je n’ai pas envie de transmettre à mon enfant des angoisses inutiles qui pourraient l’empêcher de s’épanouir et d’avancer dans la vie.

Et à ces peurs, s’ajoutent celles de prendre du poids et que son monde s’arrête en étant mère. En effet, la chanteuse a peur d’être trop concentrée sur son enfant. Par exemple, elle confie qu’elle aurait constamment peur qu’il arrive quelque chose à son bébé. Et la maternité lui semble impossible à combiner avec sa vie d’artiste. En effet, elle ne se verrait pas du tout partir en tournée et laisser son bébé.

Très à l’aise avec sa décision, Chimène Badi considère que sa vie et son corps lui appartiennent :

Notre corps nous appartient. Nos vies nous appartiennent et nos choix de vie nous appartiennent aussi. Même s’il y a des personnes autour de nous qui ont tendance à nous dire (les amis par exemple) « Tu sais tu vas peut-être le regretter, c’est quand même merveilleux d’avoir un enfant ».

Elle poursuit en ajoutant :

Mais j’en suis intimement convaincue que je passe à côté de moments merveilleux. Des moments très forts, des moments uniques. Je sais que c’est une décision qui est lourde de conséquences à ce niveau-là. Mais je sais aussi que le choix que je fais est le meilleur pour moi.

Mais son compagnon Julien, avec qui elle est en couple depuis sept ans, ne souhaite pas non plus être père. Alors le couple est sur la même longueur d’onde. Mais la chanteuse a aussi eu peur de la réaction de sa famille et de ses parents. Heureusement, encore une fois, ses parents ont été compréhensifs et ne l’ont pas jugée.

Une stérilisation refusée par un gynécologue

Puis, Chimène Badi a confié qu’elle aurait aimé se faire stériliser. Mais que son gynécologue le lui avait refusé. Voici ce qu’a déclaré la chanteuse :

Moi, j’ai vu des gynécologues qui refusaient de ligaturer des trompes à des femmes. Sinon, c’était à partir de 40, 45 ans, ou alors il fallait déjà avoir un enfant (…) On me l’a refusé.

Plus tard dans l’interview, la chanteuse a également déclaré que si elle tombait enceinte accidentellement, elle prendrait la décision d’avorter.

Et vous, qu’en pensez-vous ?

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :