Benjamin Castaldi fait une mise au point sur ses ennuis financiers : « Je ne regrette rien »

Benjamin Castaldi fait une mise au point sur ses ennuis financiers : « Je ne regrette rien »
Benjamin Castaldi ne s'en cache pas, il rencontre des ennuis financiers. Ainsi, il a récemment confié qu'il était "en fin de vie financière". Des déclarations qui lui ont valu des critiques et sur lesquelles il explique.

Il y a quelques jours, Benjamin Castaldi confiait, sur le plateau de Touche pas à mon poste, être « en fin de vie financière ». « C’est mort, je serai en fin de vie financière dans quinze jours, ce n’est pas grave. Ce sera cessation de paiements. L’argent quand il y en a plus, il y en a plus. J’ai une échéance que je ne pourrai pas honorer, car j’ai un ami qui m’a proposé une caution qu’il ne m’a pas faite. Je vais gérer au jour le jour. Je ne sais pas ce que je vais faire, ça va être compliqué », expliquait-il alors.

« Quand vous devez autant d’argent que j’en devais, on fait des choix »

Des déclarations qui ont fait couler beaucoup d’encre et sur lesquelles il est revenu ce vendredi 16 septembre 2022, sur le plateau de Touche pas à mon poste. Ainsi, il a expliqué avoir fait « des placements qui étaient très mauvais » il y a dix. A cela se sont ajoutés son licenciement à TF1 et un accident de moto. « Je n’avais plus rien et on m’a tout repris », poursuit-il.

S’il a depuis retrouvé du travail et réorganisé ses dettes, Benjamin Castaldi avoue « qu’on ne peut pas faire face à toutes les dettes en même temps ». « Quand vous devez autant d’argent que j’en devais, on fait des choix », explique le chroniqueur de Touche pas mon poste.

Benjamin-Castaldi-
Benjamin Castaldi @DR

« À part Cyril, personne n’a vécu comme moi »

« Je ne regrette rien », lance toutefois l’animateur. « J’ai eu la chance de vivre comme 0,001 % des gens en France. À part Cyril, personne n’a vécu comme moi », continue-t-il. Pas question donc pour l’ancien animateur de Secret Story de se plaindre :

J’ai eu une très belle vie. Si demain je mourais, j’aurais eu une vie extraordinaire. J’ai connu des moments incroyables, j’ai eu des beaux moments de carrière. J’ai eu un peu d’argent, moins d’argent. J’étais ruiné à 20 ans, millionnaire à 35, reruiné à 45 ans, et je serai millionnaire dans cinq ans. Tout est une question de temps.

Et de conclure :

Je ne me plains absolument pas et effectivement, c’est indécent, avec tout ce que connaissent les Français, qu’on puisse penser que je vienne raconter des choses qui sont indécentes avec des sommes que j’ai manipulées, gérées et gagnées avec mon travail et mon talent. J’en ai fait ce que j’ai bien voulu. Après les leçons de morale, je m’en tamponne le coquillard avec une pelle à tarte.

Voilà qui a le mérite d’être clair !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :