Audrey Lamy enceinte de son deuxième enfant : A-t-elle révélé le sexe de son bébé ?

Audrey Lamy enceinte de son deuxième enfant : A-t-elle révélé le sexe de son bébé ?
Enceinte de son deuxième enfant, Audrey Lamy s'est laissée aller à quelques confidences sur cet heureux événement. Mais en a-t-elle trop dit ?

Ce n’est plus un secret. Audrey Lamy est enceinte de son deuxième enfant. Un heureux événement qu’elle a confirmé le 14 novembre dernier, lors de la soirée des Bold Woman Awards, à Paris. Eh oui, la future maman ne peut plus cacher son petit ventre arrondi. Il faut dire que bébé est attendu pour le mois de février, comme l’a révélé la comédienne lundi 2 décembre au micro de RTL.

Audrey Lamy était l’invitée de Thomas Sotto. Elle n’a pas hésité à répondre à toutes ses questions… ou presque ! La petite soeur d’Alexandra Lamy a refusé de révéler le sexe de son bébé. Mais c’était sans compter sur le journaliste qui a essayé de lui tirer les vers du nez !

Ainsi, il s’est exclamé :

Est-ce que vous allez l’appeler César si c’est un garçon ? Parce que vous avez eu une année de dingue quand même au cinéma en 2019.

Une petite réflexion qui n’a pas manqué de faire sourire Audrey Lamy. Cette dernière a ainsi partagé une petite anecdote :

C’est marrant que vous me disiez ça, parce que mon mari m’a dit : ‘Si c’est un garçon, j’aimerais bien l’appeler César’. Je dis : ‘Oh non, pour une comédienne… C’est ringard de l’appeler César, on ne peut pas l’appeler César. Sûr qu’on se dira, elle ne l’a pas eu, donc elle a appelé son enfant César ou alors, si elle en a un, elle se la pète.

Audrey Lamy enceinte d’un garçon ?

Une confidence qui a immédiatement fait réagir Thomas Sotto, persuadé que la comédienne a lâché un indice sur le sexe de son bébé. Eh oui, le journaliste en est sûr, elle attend un garçon. Mais Audrey Lamy a tout de suite mis fin aux spéculations :

J’ai dit ‘ Si c’est un garçon’, attention Toto. Il veut absolument tout savoir, mais regardez cette petite finesse !

Toto n’en saura pas plus… ni les auditeurs ! Patience donc…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :