Alizée : Un fan croit discuter avec elle et se fait escroquer de 15 000 euros

Alizée : Un fan croit discuter avec elle et se fait escroquer de 15 000 euros
Voir le diaporama
2 Photos
alizee-un-fan-croit-discuter-avec-elle-et-se-fait-escroquer-de-15-000-euros
Alizée : Un fan croit discuter avec elle et se fait escroquer de 15 000 euros
alizee-un-fan-croit-discuter-avec-elle-et-se-fait-escroquer-de-15-000-euros

alizee-un-fan-croit-discuter-avec-elle-et-se-fait-escroquer-de-15-000-euros
Alizée : Un fan croit discuter avec elle et se fait escroquer de 15 000 euros
alizee-un-fan-croit-discuter-avec-elle-et-se-fait-escroquer-de-15-000-euros

La chanteuse Alizée se retrouve mêlée à une sombre histoire d’escroquerie malgré elle. Un fan a cru discuter avec elle pendant des mois et s’est fait soutirer 15 000 euros.

Alizée, la chanteuse corse voit son nom associé à une sombre histoire d’escroquerie. Un de ses fans Lilian, à la personnalité jugée vulnérable par sa famille, a cru discuter avec elle. Pour finalement se faire escroquer d’une somme totale de 15 000 euros.

Il a cru entretenir une relation virtuelle avec la chanteuse

Lilian, un habitant du Doubs, dans l’est de la France est un fan inconditionnel d’Alizée. Très démonstratif sur les réseaux, il like toutes les publications se référant à la chanteuse. C’est ainsi que des arnaqueurs professionnels l’ont débusqué. Ayant trouvé la proie idéale, ces personnes mal intentionnées ont créé un faux profil, se faisant passer pour Alizée. Et ils ont entamé la discussion avec le fan.

N’y voyant que du feu, Lilian se met à échanger des messages sur WhatsApp, persuadé de discuter avec son idole.

Le jeu de séduction commence, et à force de messages, un amour virtuel naît. Une fois le piège refermé, les arnaqueurs ne tardent pas à demander de l’argent à Lilian. Il s’agit de la technique du brouteur. Cela consiste à séduire une victime sur internet afin de lui extorquer de l’argent. Les brouteurs peuvent même aller jusqu’à inciter leur victime à se dénuder à la webcam. Pour après la faire chanter, en lui demandant de l’argent pour ne pas diffuser les images.

Totalement aveuglé, Lilian envoie de l’argent à la fausse Alizée, sous forme de cartes prépayées, et il en vient même à ouvrir des comptes sur des banques en ligne, qu’il alimente régulièrement.

Puis les brouteurs font croire à Lilian qu’Alizée a reçu un héritage de plus de 4 millions d’euros par son défunt père. Mais l’argent étant bloqué en Afrique, elle a besoin de lui pour rapatrier la somme. L’arnaque est bien ficelée, puisque les escrocs ont pour l’occasion créé deux sites Internet. Un étant celui du notaire fictif, l’autre une fausse banque. Ils ont ainsi réussi à soutirer 1 500 euros d’un coup, sous prétexte de frais d’ouverture de dossier.

C’est ainsi que sa famille a senti que quelque chose clochait. En effet, ils ont été alertés par la banque qui soupçonnait des transactions inhabituelles.

« Il pense que son Alizée est elle aussi victime de ces gens »

Mais une fois le pot aux roses découvert, les ennuis continuent. La personnalité fragile de Lilian est telle qu’il continue d’entretenir un amour pour Alizée. Sa sœur inquiète s’est confiée à l’Est Républicain :

Il pense que son Alizée est elle aussi victime de ces gens. On tourne en rond, on est dans une vraie impasse. J’ai du mal à dormir depuis un mois, car je cherche une solution pour intervenir sans détruire notre frère. Sa psychologue nous a expliqué qu’il était très, très attaché. On reste inquiet. On va mettre en place une tutelle renforcée, car on sait que le moindre argent qu’il aura, il lui donnera. Tant qu’il n’aura pas fait son deuil amoureux, il ne pourra pas s’en sortir.

Sa sœur Sophie souhaiterait qu’Alizée dénonce publiquement les techniques d’escroquerie des malfaiteurs. La famille de Lilian, ainsi que la gendarmerie ont tenté de contacter la chanteuse. Sans succès.

Elle a cependant publié dans sa story Instagram le message ci-dessous :

Alizée s'exprime sur l'arnaque
Alizée s’exprime sur l’arnaque @Instagram

Les enquêteurs ont suivi l’argent pour tenter de démasquer les escrocs.

Malheureusement, l’argent partait à chaque fois au Nigéria. Pays dénué d’accord de coopération avec la justice française. Les responsables ne pourront donc pas être démasqués. Et ils restent libres de recommencer en trouvant une nouvelle victime.

Ces arnaques sont un vrai fléau sur Internet. Il faut être vigilant et rester sur ses gardes !

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :