Affaire Olivier Duhamel : Il a reconnu les faits d’agressions sexuelles sur son beau-fils

Affaire Olivier Duhamel : Il a reconnu les faits d’agressions sexuelles sur son beau-fils
Le politologue Olivier Duhamel, impliqué par sa belle-fille, Camille Kouchner dans une affaire d’inceste sur le frère jumeau de celle-ci, aurait reconnu les faits qui lui sont reprochés après les avoir tout d’abord niés publiquement.

C’est un nouveau rebondissement dans l’affaire Olivier Duhamel. Depuis le 7 janvier dernier et la publication par Camille Kouchner du livre La Familia Grande, le politologue est au coeur de la tourmente.

Olivier Duhamel est accusé d'inceste sur son beau-fils @Belga Image
Olivier Duhamel est accusé d’inceste sur son beau-fils @Belga Image

Accusé par sa belle-fille d’agressions sexuelles sur Victor, le frère jumeau de Camille Kouchner, Olivier Duhamel a dû démissionner de toutes ses fonctions officielles. Et l’affaire a eu des répercussions plus grandes. Le directeur de Sciences Po, Frédéric Mion, où Olivier Duhamel donnait des cours, a lui aussi été poussé vers la sortie après la révélation qu’il était au courant des faits depuis plusieurs années.

Une affaire aux implications multiples

Ajoutez à cela la mort mystérieuse il y a quelques années de la tante des enfants Kouchner, Marie-France Pisier, la seule qui a tenté d’alerter tout le monde sur les agissements honteux de Olivier Duhamel et vous obtenez une affaire qui n’en finit pas de faire parler.

Et manifestement, après l’assurance de l’entourage de l’ancien député européen qu’il allait sortir un livre sur le sujet pour se défendre, il aurait reconnu les faits dont il est accusé.

Olivier Duhamel a reconnu les faits

Ce sont BFMTV et LCI qui ont affirmé que le politologue était passé aux aveux lors de son audition par la Brigade de protection des mineurs de la police judiciaire parisienne. Il aurait par ailleurs exprimé des « regrets ». Des regrets qui viennent bien tardivement après les faits et uniquement lorsque Olivier Duhamel se retrouve inquiété publiquement.

Car si les faits sont prescrits pour la justice, le tribunal populaire risque de mener la vie dure à Olivier Duhamel. On espère au moins que ces aveux pourront permettre au frère jumeau de Camille Kouchner de se reconstruire au mieux. Toutes ces années après le traumatisme originel et le silence lourd de tabous qui a suivi.

La Brigade de protection des mineurs va chercher à savoir si Olivier Duhamel a pu faire d’autres victimes. Pour l’instant, aucune d’entre elles ne s’est déclarée.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :