Top Chef S12 E3, les notes de Starmag : Arnaud entre au panthéon de l’émission

Top Chef S12 E3, les notes de Starmag : Arnaud entre au panthéon de l’émission
Voir le diaporama
1 Photos
top-chef-les-notes-des-candidats-saison-12-episode-3
Top Chef S12 E3, les notes de Starmag : Arnaud entre au panthéon de l’émission
top-chef-les-notes-des-candidats-saison-12-episode-3

jury top chef

Chaque semaine, la rédaction de Starmag vous propose ses notes, à prendre sur le ton de l'humour bien sûr, des candidats Top Chef ! C'est par ici pour le troisième épisode.

Salut mes pièces montées vanille-chocolat-fève de tonka ! On se retrouve pour le troisième débrief de cette nouvelle saison de Top Chef. On a déjà nos préférés et ceux qu’on peut pas piffrer, voyons comment tout ce petit monde s’en sort cette semaine ! Au menu, réalisation d’un trompe-l’oeil qui n’a pas l’air mangeable et un plat ou un dessert à base de pommes de terre.

C’est parti mon kiki !

Matthias Marc : 7/10

Les semaines passent, Matthias ne bouge pas et continue à s’adorer. Alors quand Philippe Etchebest lui dit de prendre le rôle de leader de la brigade lors de la première épreuve, le petit coeur de Matthias explose de joie. Il promet de répartir « vraiment les rôles » avant de s’arroger l’élément principal de la recette à cuisiner, puis les condiments, avant de carrément pousser Charline de son plan de travail.

Le chef est mieux en individuel et réalise sur la deuxième épreuve un magnifique trompe-l’oeil en forme de chandelles. Ses goûts audacieux entre chocolat blanc en glaçage et anchoïade en insert font un malheur et Matthias remporte l’épreuve. Le jour où son talent sera à la hauteur de son orgueil, Matthias remportera Top Chef, c’est sûr.

Matthias Marc @M6
Matthias Marc @M6

Charline Stengel : 3/10

Charline rime avec miskine et on se demande si c’est un hasard. La jeune femme, qui a tout défoncé sur Objectif Top Chef, se voit ignorée par les deux autres membres de son équipe sur l’épreuve par brigades. On ne lui fait rien goûter, on ne la laisse pas finir la tâche qui lui a été attribuée… « Je peux faire quelque chose s’il vous plaît ? » Oh oui Charline, avec plaisir, aller en deuxième épreuve, parce que ta brigade ne gagne pas.

Lors de la seconde manche, elle fait un trompe-l’oeil en forme de bougie avec des saveurs décrites comme « réconfortantes ». Le plat passe l’épreuve du visuel mais ne rafle pas la mise. Elle est finalement sauvée par Etchebest.

Charline Stengel @M6
Charline Stengel @M6

Bruno Aubin : 5/10

Le jeune homme a semble-t-il pris la confiance après sa victoire éclatante de la semaine dernière, et décide de cuire ses gaufrettes de pommes de terre à la machine à paninis. À deux doigts d’appeler tout le monde « chef » après avoir demandé aux autres s’ils voulaient bien un supplément boursin-cheddar, il crame cependant sa première fournée.

Mais le nouveau maître paniniste apprend vite et sort des gaufrettes parfaites dès le deuxième essai. Ce n’est pas suffisant et le candidat va en deuxième épreuve où il réalise un beau trompe-l’oeil en forme d’éponge, dont les goûts sont cependant un peu confus pour le chef juge. Bruno est sauvé par Michel Sarran !

Bruno Aubin @M6
Bruno Aubin @M6

Thomas Chisholm : 5/10

Thomas, toujours énervé depuis la semaine dernière, broie ses patates, les passe totalement au tamis puis bat la crème pâtissière comme si celle-ci avait attaqué sa mère. Toujours plein d’énergie, il va ensuite aider Bruno. On espère qu’il lui restait un peu de cette vigueur pour la deuxième épreuve, mais au vu du trompe-l’oeil avec cigares et cendrier de lendemain de soirée qu’il sort, on peut affirmer 1) que oui, 2) qu’il a fait de nombreuses soirées avec Churchill et Fidel Castro. En plus d’être belle, la réalisation est bonne mais ne suffit pas pour remporter la deuxième épreuve. Thomas est en fin de compte sauvé par Michel Sarran !

Thomas Chisholm @M6
Thomas Chisholm @M6

Baptiste Trudel : 6/10

Il vole l’idée de Thomas de la semaine dernière et décide de faire lui aussi un shot (de prunes grillées) pour accompagner le plat proposé par la brigade violette. Si on était à l’école primaire, on lui aurait lancé « Ouh le copieur » avant de lui jeter des boulettes de papier imbibées d’encre. Mais on est plus matures que ça. Non, c’est faux, on l’a juste pas devant nous. En tout cas, ça marche et Baptiste est qualifié !

Baptiste Trudel @M6
Baptiste Trudel @M6

Pierre Chomet : 8/10

L’idée du shot, Pierre aime bien. Mais sans alcool, c’est moins intéressant. Ni une ni deux, il se rend au garde-manger, chope la bière qu’il se réservait pour binge-watcher Pékin Express et la verse dans le jus du prune. C’est bien mieux comme ça ! La brigade, sûrement en manque d’apéro, est totalement convaincue et vante le petit plus fermenté amené par la bière. Les chefs qui dégustent sont du même avis et consacrent Pierre, son jus de prunes/bière et la brigade violette !

Pierre Chomet @M6
Pierre Chomet @M6

Pauline Séné : 7/10

Pauline reste dans sa veine, amène le côté technique et laisse le créatif aux deux autres. Elle conseille ses compagnons sur les bons gestes, finit de fouetter la crème pâtissière pour Pierre mais dans l’entente et le respect, en profite pour glisser un compliment à son égard « Pierre il est hyper facile, à l’écoute, très modeste donc ça fonctionne » (Est-elle en train de se rendre compte que Baptiste ne l’est pas, humble ?). À la bourre, la brigade violette confie le dressage à la jeune femme qui s’en sort très bien. Direction la 4e semaine pour cette grande technicienne qui ne s’enflamme que pour deux sujets : la carotte et Baptiste.

Pauline Séné @M6
Pauline Séné @M6

Mohamed Cheikh : 7/10

Mohamed a la réplique facile et le dicton original :

Faut vraiment travailler main dans la main, pieds dans les pieds, yeux dans les yeux.

Une phrase lâchée juste avant de littéralement broyer des têtes de langoustines pour en faire une bisque, sourire aux lèvres en fixant ses adversaires du jour. Le chef réalise ensuite une sorte de chant incantatoire sur des tomates en rappelant que leur couleur rouge, la même que celle de ses manches, est forcément celle de la victoire (oui, il a une légère obsession pour les couleurs, on ne vous le fait pas dire). Tous ces rituels semblent fonctionner aussi bien que son entente avec Sarah et Chloé, et Mohamed se qualifie sans mal pour une semaine supplémentaire.

Mohamed Cheikh @M6
Mohamed Cheikh @M6

Chloé Charles : 8/10

Ah Chloé, ses plats réconfortants et son langage châtié. Quand on l’entend traverser les cuisines en jurant de bon coeur, balancer en interview « il ne faut pas qu’ils me prennent pour la tocarde de service », on se dit qu’on l’aime bien quand même. La cheffe indépendante a une idée de génie et propose de réaliser des spaghettis de pommes de terre, techniquement compliqués à réaliser. Mais Chloé ne tremble pas, réalise les spaghettis qu’elle a annoncés et emmène avec elle sa brigade en gagnant l’épreuve !

Chloé Charles @M6
Chloé Charles @M6

Sarah Mainguy : 6/10

La cheffe est beaucoup moins véhémente que la semaine dernière et semble s’attacher au travail à accomplir : « Je suis concentrée, j’écoute. » Le trio rouge fonctionne vraiment bien et chacun apporte ce qu’il faut au plat. Pas grand-chose à dire sur Sarah cette semaine car on ne l’entend pas beaucoup. Elle remporte l’épreuve avec ses camarades et on lui dit à la semaine prochaine !

PS : heureusement pour la cheffe Darroze que sa brigade remporte l’épreuve, tant elle crie à la moindre remarque lors de la dégustation et finit sûrement sa journée en extinction de voix. Même Philippe Etchebest (c’est dire) s’étonne du volume sonore qu’elle produit et lui fait remarquer.

Sarah Mainguy @M6
Sarah Mainguy @M6

Arnaud Baptiste : Adrien Cachot/10

Arnaud rentre directement dans le panthéon des meilleurs candidats de Top Chef. On se souvenait d’Adrien Cachot qui avait carrément décidé d’écraser son assiette sur la même épreuve l’an dernier car le résultat ne lui convenait pas. Dites désormais bonjour à Arnaud qui réalise tout simplement une crotte dans son jus, avec même le papier toilette sur le bord de l’assiette. Michel Sarran en bégaye avant de lâcher :

Oh elle est bien ta merde là !

On a largement dépassé le stade du dégoût pour celui de la fascination émerveillée, mais le chef juge n’est pas du même avis et élimine Arnaud à l’épreuve du visuel. On est triste, très triste et encore plus lorsque le chef de la brigade jaune envoie le moustachu téméraire en dernière chance. Sur cette épreuve, Arnaud joue des saveurs sûres et la poire en dessert, bien relevée mais sans folies. Il s’en sort, direction la 4e semaine !

Arnaud Baptiste @M6

Mathieu Vande Velde : 1/10

La blague commence comme ça : Matthias et Mathieu sont aux fourneaux, où est passée Charline ? Mathieu serait bien incapable de répondre tant il a fusionné avec Matthias sur la première épreuve. Les « ma poule » et autres familiarités ne suffisent pourtant pas et à force de ne pas écouter le troisième membre de la brigade, Mathieu ne remporte pas l’épreuve. Lors de la deuxième épreuve, le jeune homme propose un trompe-l’oeil en forme de pâté de sable. Seulement voilà, la moitié de l’assiette est occupée par un seau et un râteau en plastique non mangeables. Ça ne passe logiquement pas (non, on ne dira pas qu’il s’est pris un râteau, c’est trop facile) et le jeune homme est envoyé en dernière chance par son chef. Il tente d’exploiter le thème, la poire, en salé mais dommage pour le Belge, c’est loupé. Mathieu est éliminé !

Mathieu Vande Velde @M6
Mathieu Vande Velde @M6

Plus sur le sujet

Emission(s) liés à cet article :