Top Chef S12 : Bruno ne regrette rien « Je ne suis pas du genre à refaire le match vingt-cinq fois »

Top Chef S12 : Bruno ne regrette rien « Je ne suis pas du genre à refaire le match vingt-cinq fois »
Lors du douzième épisode de Top Chef diffusé le 28 avril, Bruno Aubin a été éliminé. Le candidat qui avait déjà connu cette situation en 5e semaine de compétition avant de revenir a été interrogé sur son parcours par Purepeople.

Il avait déjà fait un retour inattendu et spectaculaire. Bruno Aubin, éliminé en 5e semaine de Top Chef avait eu l’opportunité de disputer une épreuve pour retrouver la compétition et il l’avait saisie au vol. Depuis, le chef évoluait dans la brigade de Philippe Etchebest et réalisait un beau parcours. Mais celui-ci s’est brutalement arrêté aux portes des quarts de finale, la faute à plusieurs choses.

Bruno Aubin @M6
Bruno Aubin @M6

Pour Purepeople, Bruno Aubin est revenu sur son parcours. La force tranquille du concours, serein quasiment en permanence, s’est estimé heureux de son rang dans le concours et de sa cinquième place :

Je la vis plutôt bien. Je m’étais lancé dans l’aventure pour voir comment se passeraient les sélections. Finalement, me voilà en cinquième place ! Alors oui, on peut toujours mieux faire. Mais ça reste un beau parcours, j’ai vécu de belles choses. Je n’ai pas de regret.

« Je suis là pour profiter à fond de chaque moment »

Le candidat ne regrette pas non plus d’avoir tenté une assiette très audacieuse en dernière chance sur le thème des agrumes. Alors que Mohamed, son concurrent, a réalisé un dessert finalement assez classique, Bruno, lui, a réalisé une assiette salée haddock poché aux agrumes. Et malgré le slogan de la saison « l’audace sans limites », c’est finalement Bruno qui a vu son assiette perdre :

Je ne suis pas du genre à refaire le match vingt-cinq fois. Après voilà, j’ai fait cette assiette en prenant des risques, en sortant de ma zone de confort. Je me suis régalé jusqu’à la fin. Est-ce que si j’avais fait vraiment ma cuisine, ça serait passé ? Je ne sais pas… Je suis là pour profiter à fond de chaque moment. Là, j’étais content de mon épreuve.

Le chef préfère se concentrer sur tout ce que le concours culinaire lui a apporté :

Je me suis toujours lâché sentimentalement. Mais là, j’ai eu le petit déclic de me dire qu’il faut toujours penser à la petite touche pour aller plus loin. En gros, c’est le truc conseillé par un Michel Sarran ou un Philippe Etchebest pour finaliser l’assiette. Grâce à l’émission, j’essaye de construire mes plats de cette manière, en me disant que je peux toujours aller plus loin.

Un restaurant Bruno Aubin ?

Et Bruno Aubin compte bien se servir de ces nouveaux savoirs acquis pour continuer dans le domaine de la restauration. Interrogé pour savoir s’il accepterait un poste chez Philippe Etchebest si on lui proposait (il a été apprenti pour lui il y a une dizaine d’années), le cuistot a répondu franchement :

Il faudrait que je réfléchisse, parce que ça reste super intéressant. Mais si jamais cela arrive, j’aimerais en discuter avec Philippe Etchebest d’abord ! Après, il est vrai que je suis en train de réfléchir à l’ouverture d’un restaurant. C’est le projet de toute une vie. C’est en train de prendre forme dans ma tête, j’y réfléchis. Mais ça peut être dans un an comme dans cinq ans.

Plus sur le sujet

Emission(s) liés à cet article :