Miss Univers : Pourquoi Miss Myanmar est entrée dans l’Histoire

Miss Univers : Pourquoi Miss Myanmar est entrée dans l’Histoire
Sve Zin Htet n'a pas remporté l'édition 2019 du concours de beauté, Miss Univers. Mais son nom est désormais inscrit dans les annales de l'épreuve.

Le concours de Miss Univers s’est tenu ce lundi 9 décembre en Géorgie, aux Etats-Unis. C’est la candidate d’Afrique du Sud qui s’est finalement imposée. Mais, Swe Zin Htet, la candidate du Myanmar, a sans aucun doute marqué les esprits.

Miss Univers : Une Miss fait son coming-out

Dans une interview au site Missosology, la jeune femme a révélé qu’elle était lesbienne. Or, il s’agit d’un acte fort pour plusieurs raisons. Tout d’abord, c’est la première candidate de ce concours de beauté à s’être ouvertement présentée aux yeux du monde (et de l’univers) comme étant gay. Quand on se souvient de la polémique en France à l’idée d’une Miss transgenre, on mesure le fossé ! En 2016, pour la première fois, une candidate à Miss Etats-Unis avait révélé son homosexualité.

Interrogée par le média américain People, elle a notamment expliqué :

J’ai une plateforme via laquelle, si je déclare que je suis lesbienne, cela aura un impact fort sur la communauté LGBTQ en Birmanie (ancien nom de Myanmar, NDLR). Mais ce qui est compliqué, c’est qu’en Birmanie, les personnes LGBTQ ne sont pas acceptées, regardées de haut par les autres et discriminées.

Il faut dire qu’au Myanmar, l’homosexualité est tout simplement illégale. Son retour au pays pourrait donc être compliqué. Heureusement, elle peut compter sur le soutien de ses parents :

Au début, ils étaient en colère. Ils ne l’acceptaient pas. Mais plus tard, au fil du temps, ils se sont davantage renseignés sur la communauté LGBTQ et ils ont fini par m’accepter telle que je suis.

Swe Zin Htet est en couple depuis trois ans avec Gae Gae, une célèbre chanteuse birmane.

Plus sur le sujet

Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :