Miss France 2020 : Laurent Ruquier milite pour son boycott et déclenche une levée de boucliers

Miss France 2020 : Laurent Ruquier milite pour son boycott et déclenche une levée de boucliers
Laurent Ruquier ne veut plus entendre parler du concours Miss France. Une réaction qui a fait très largement réagir dans l'univers des reines de beauté.

Le 14 décembre prochain, c’est le grand jour pour les candidates, mais aussi les fans du concours de Miss France. On découvrira alors qui sera la nouvelle reine de beauté française. Mais, Laurent Ruquier semble très loin d’apprécier l’émission. C’est ce qu’il a fait savoir, sans prendre de gant.

Laurent Ruquier dénonce le sexime de Miss France

Celui qui s’est fait opérer en urgence au début du mois de novembre, a exprimé son opposition au concours samedi 30 novembre. L’animateur d’On n’est pas couché a ainsi dressé un surprenant parallèle entre les violences faites aux femmes et le sexisme du concours de beauté.

La marche contre les violences faites aux femmes a réuni plus de 50 000 personnes et heureusement qu’il n’y avait pas que des femmes dans la manifestation. Il y avait aussi des hommes et c’est tant mieux ! Justement, puisqu’il faut arrêter de regarder des femmes comme des objets, cesser de les juger sur leur physique et systématiquement privilégier les plus jolies, je lance un appel : boycottons cette année l’élection Miss France !

Une déclaration qui intervient après plusieurs polémiques majeures ces dernières semaines entre les attaques sur le poids de Vaimalama Chaves ou les accusations de grossophobie en Auvergne. Mais ces propos restent toutefois surprenants de la part de Laurent Ruquier alors qu’il est souvent parmi les premiers à inviter sur son plateau la gagnante de l’élection Miss France. A noter qu’il n’a pas non plus hésité à attaquer TF1, le diffuseur de Miss France.

C’est sur TF1 en plus donc c’est très bien. Mais il y en a plein les journaux. On n’en peut plus de l’élection Miss France !

Le monde Miss France à la rescousse

Mais après cette sortie pour le moins remarquée, les réponses se sont multipliées ces dernières heures. Ainsi, Geneviève de Fontenay, interrogée par le site jeanmarcmorandini.com, défend l’institution qu’elle a longtemps dirigée.

Je ne regrette pas de discuter avec Laurent qui n’a pas eu l’élégance d’avoir un minimum de retenue à mon égard ! Miss France est une institution depuis 1920 avec la Begum Aga Khan 3 (1930) présidée par le journaliste Maurice de Waleffe suivi du Comité Miss France, toujours à St Cloud depuis 1954 ! Il s’en ira avec moi ! Je suis fière de l’image que j’ai contribué à donner depuis plus d’un demi-siècle !

A noter que la dame au chapeau a toutefois mis en garde sur les risques de la modernisation du concours, notamment avec l’apparition d’une éventuelle Miss France transgenre.

Sa successeuse, Sylvie Tellier, s’est aussi exprimée au micro d’Europe 1. Pour elle, Laurent Ruquier est « parfaitement libre » de ne pas aimer le concours mais il se tromperait de combat.

La définition du féminisme c’est d’œuvrer pour l’égalité hommes-femmes et pour l’expansion du rôle de la femme dans la société. Alors lorsqu’il appelle à boycotter cette élection au nom du féminisme, j’ai envie de lui dire qu’en faisant cela il piétine le choix qu’ont fait plus d’un millier de jeunes femmes cette année en se présentant au concours.

Sur Twitter, Vaimalama Chaves, la Miss France 2019, pourtant guère épargnée par les critiques, a aussi exprimé son soutien au concours.

Participer à Miss France est un choix, c’est l’expression de la liberté de choisir, du droit de s’exprimer de chaque candidate à l’élection. Pourquoi serait ce contraire au féminisme ?

Un avis partagé par Camille Cerf, la Miss France 2015. Celle qui avait récemment défendu le comité lorsqu’il était accusé de grossophobie, a de nouveau pris la parole.

Faut-il rappeler ce qu’est le féminisme ? Je ne vois pas ce que l’égalité homme/femme vient faire dans le questionnement de la légitimité du concours.

La polémique ne fait sans doute que commencer…

Plus sur le sujet

Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :