Koh-Lanta : Menacée de mort suite à l’élimination de Sam, Inès se défend !

Koh-Lanta : Menacée de mort suite à l’élimination de Sam, Inès se défend !
Depuis la diffusion du dernier épisode de Koh-Lanta le 24 avril dernier, Inès Loucif a été vivement critiquée, en plus d'avoir reçu de des menaces de mort de la part des internautes. La jeune aventurière a donc pris la parole et s'est justifiée sur les réseaux sociaux.

Lors du dernier épisode de Koh-Lanta, l’élimination de Sam, décrit comme la relève des aventuriers, a fortement mécontenté les internautes. La plupart ont reproché à Moussa, Charlotte, Alexandra et Inès de s’être alliés pour éliminer le cadet de l’aventure. Si ces derniers ont tous eu droit à de virulentes critiques, Inès a également reçu des menaces de mort qui l’ont rapidement poussée à réagir dans une story Instagram :

À quelle heure je vous dois quelque chose ? À quelle heure j’ai fait le jeu pour vous ? Je ne comprends pas cette méchanceté. Que ça en vienne à des menaces de viol, de mort, d’attaques de ma famille, de la famille des autres… Comment ça peut être cautionné ?

La candidate, qui s’était déjà plaint du montage de l’émission, a ensuite répondu à ceux qui l’accusaient d’être fainéante :

Je remets les pendules à l’heure. C’est pas parce qu’on nous voit bronzer sur la plage que c’est ce qu’on fait toute la journée. Si la production décide de mettre juste les moments où on bronze, c’est son problème.

L’élimination de Sam

C’est son choix d’avoir voté contre Sam qui a valu a Inès ce déferlement de critiques. Une stratégie qu’elle assume néanmoins complètement :

Vous savez qu’on a été sélectionnés parmi des milliers de personnes ? Du coup, quand on est pris, on n’a pas intérêt de lâcher et on n’est pas là pour regarder les autres gagner. Oui, ils sont plus forts que moi mais au bout d’un moment, si je vois que la personne, je ne peux pas la vaincre, je cherche un autre moyen. Ça s’appelle le jeu !

Une manière d’agir loin de plaire aux téléspectateurs, qui jugent visiblement au mérite. Mais pour la défense d’Inès, l’attitude de Sam envers les aventurières aurait également contribué à son éviction. L’infirmière a révélé que le jeune homme ne s’était pas privé de faire quelques remarques misogynes :

À partir du moment où, sur le camp, je l’entends dire : « Moi, je ne me mesure pas aux femmes », « Elles peuvent pas gagner », excusez-moi, j’ai juste pas envie de cohabiter avec la personne.

Un message clair qui devrait faire réagir le principal concerné.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :