[INTERVIEW] Camille Fischbach (TPMP) : « Je redoute un peu Matthieu Delormeau »

[INTERVIEW] Camille Fischbach (TPMP) : « Je redoute un peu Matthieu Delormeau »
A seulement 18 ans, Camille Fischbach a été repérée par la production de "Touche pas à mon Poste" pour intégrer l’équipe des chroniqueurs. L’influenceuse Belge a pu faire ses premiers pas auprès de Cyril Hanouna sur C8 le 29 août 2022. Elle se confie aujourd’hui à StarMag.

Présentée dans le célèbre talk-show TPMP dès le premier jour d’une rentrée chargée en news polémiques, Camille Fischbach n’a, pour le moment, pas encore eu la chance de pouvoir montrer qui elle était réellement. C’est pour StarMag qu’elle a bien voulu lever le voile sur sa vie, ses blessures passées et surtout la force qu’elle a su en tirer et qui lui apporte un regard à la fois sage et nouveau sur le monde. Malgré son jeune âge, son parcours de vie lui permet d’avoir une vision plus mature de la société qu’il n’y pourrait paraitre.

Cette vision, elle nous en parle brièvement, elle qui a été jugée hâtivement par certains internautes suite à son premier passage dans l’émission. Bien décidée à montrer qu’elle est plus qu’un joli minois Camille Fischbach compte mener à bien ses combats, à commencer par celui de pouvoir enfin faire évoluer les mentalités.

Camille-Fischbach
Camille-Fischbach @ Instagram

Bientôt de retour sur TPMP ? Elle répond

 

Pouvez-vous vous présenter un peu pour le public Français qui ne vous connait pas encore très bien ?

Je m’appelle Camille Fischbach, 18 ans et étudiante Belge. On me présente beaucoup en tant qu’influenceuse mais moi je ne prétends pas l’être. Je suis quelqu’un de normal qui partage sa vie sur les réseaux sociaux et qui a été contacté pour faire Touche pas à mon Poste.

 

Vous avez participé à une émission pilote pour TPMP, avez-vous eu des retours de la part de Cyril Hanouna ?

Ils m’ont dit que j’allais revenir mais c’est TPMP, il y a beaucoup d’autres chroniqueurs et donc c’est très variable. Ils ne peuvent pas se permettre de mettre une nouvelle chroniqueuse toutes les semaines. Mais de ce qu’ils m’ont fait comprendre, je reviendrai.

 

En tout, 14 autres personnalités ont été conviées pour, éventuellement, intégrer l’équipe comme des journalistes, comédiennes etc. Que pensez-vous apporter que les autres n’ont pas ?

J’ai vu le casting seulement le lendemain. Le jour-même, je ne savais pas qu’il y avait autant de personnes. Ma différence avec elles c’est que moi je ne suis pas du tout connue. J’ai les pieds qui sont fort sur terre. Je suis jeune mais j’ai aussi un avis qui peut être mature par rapport à mon vécu. Donc j’ai un certain recul mais aussi une fraicheur comme ils m’avaient dit.

 

Pourquoi avoir accepté la proposition ?

J’adore les débats, parler, exprimer mon point de vue. A la base, mes réseaux sociaux étaient consacrés au bien-être des gens. J’allais les aider en privé dans leurs problèmes de vie. Je trouve ça intéressant de pouvoir changer les mentalités et, comme je suis jeune et que j’ai un lourd vécu, je peux aider à ce changement.

 

Camille-Fischbach
Camille Fischbach @ Instagram

« Je redoute un peu Matthieu Delormeau »

 

Vous êtes très jeune, ça ne vous fait pas peur de débattre avec des grosses têtes de l’émission plus âgées ?

Le débat ne me fait pas peur. C’est plus l’improvisation dans le sens où il y a quand même pas mal de chamailleries, on va dire ça comme ça. Ça va beaucoup aboyer sur l’autre. Moi je respecte les gens, leur point de vue, sans pour autant forcément être d’accord avec, mais je ne vais pas leur sauter dessus.

 

Vous avez pu être gratuitement critiquée sur la Toile suite à votre court passage dans l’émission. Qu’avez-vous à répondre aux détracteurs ?

Je n’attends que de revenir pour pouvoir montrer réellement qui je suis et qu’ils découvrent mes opinions sur les sujets que l’on va pouvoir aborder. J’espère qu’ils apprécieront mes points de vue et que cela leur permettra de prendre conscience qu’il ne faut pas juger pour rien. Avec le peu de temps de parole que j’ai eu, ce n’est pas normal que je me sois fait autant lyncher.

 

Comment vous-êtes-vous entendue avec l’équipe ? Qu’en avez-vous pensé ?

Le jour où j’ai été en direct, j’étais avec une autre chroniqueuse qui s’appelle Sally Sanogo, elle était vraiment super gentille. Toute l’équipe en soi l’a été. Mais je dirais surtout Sally, Valérie Bénaim, Cyril et Gilles Verdez ont été très gentils. Les autres, je n’ai pas tellement eu le temps de parler avec eux parce que je suis sortie avant la fin de l’émission.

 

Une personne que vous redoutez plus que les autres ?

Je redoute un peu Matthieu Delormeau dans le sens où ses avis sont bien tranchés. Je n’ai pas l’impression que ce soit quelqu’un à qui l’on peut faire avoir une opinion différente. Mais attention, je n’ai pas peur de lui. Je me demande juste quelle sera sa réaction si je ne vais pas dans son sens.

 

Cette remarque « enfantine » de Kelly Vedovelli

 

Il y a également d’autres influenceurs dans le programme comme Kelly Vedovelli, avez-vous pu la rencontrer ? Cela s’est-il bien passé ?

Je l’ai trouvée très gentille au premier abord. Après j’ai vu dans l’émission du lendemain qu’elle avait parié sur moi comme quoi j’allais faire deux ou trois émissions. J’ai trouvé ça un peu enfantin dans le sens où elle a presque le double de mon âge donc c’est un peu déplacé. Surtout que j’ai fait une seule émission, ce n’est pas comme si j’en avais fait quinze non plus.

Je ne sais pas ce qu’il se passe dans sa tête mais je trouve ça un peu petit de se rabaisser à dire ce genre de choses. Parce qu’en vrai, face à moi elle me disait qu’elle me kiffait, que j’étais très jolie etc. donc je trouve ça un peu hypocrite.

Mais mon destin dans TPMP est dans les mains de Cyril et non pas dans les siennes.

 

Vous pensez pouvoir trouver un terrain d’entente avec elle dans le futur ?

Ah mais bien sûr, moi je ne suis pas du tout quelqu’un de fermé. Je n’ai aucun problème avec cette personne. Après, comme j’ai dit, je trouve ça petit de sa part, après dans le fond, je n’ai jamais eu de problème avec Kelly. Je n’en aurai probablement pas parce que je ne vois pas pourquoi j’en aurais un.

Camille-Fischbach
Camille Fischbach @ Instagram

Un lourd passé qui a su la forger

 

Vous avez parlez d’un lourd vécu. Pouvez-vous nous en dire plus ?

J’ai été victime de harcèlement pendant huit ans et demi. Ça a été très compliqué, d’autant plus que j’étais très jeune quand ça m’est arrivé. Je ne m’en plains pas. Aujourd’hui ça a fait ma force et des gens vivent des choses bien plus dures.

J’ai subi une autre agression sexuelle récemment mais je n’ai pas du tout réagi comme une victime normale grâce à ma force que j’avais déjà forgée. J’ai su m’en relever relativement rapidement même si j’ai quand même été en dépression pendant longtemps, j’ai fait des tentatives de suicide, etc. Après voilà, c’est la vie, je suis très heureuse maintenant. Ma force à l’heure actuelle est de pouvoir aider les gens.

 

L’agression subie plus récemment n’est pas en lien avec le harcèlement passé ?

A l’heure d’aujourd’hui, je suis encore dans le déni. Après je suis très consciente de ce qu’il s’est passé. J’ai tellement vécu de choses lourdes qui m’ont déjà tellement affectée que j’ai préféré me relever seule directement. Aujourd’hui je vais très bien.

 

Vous avez porté plainte ?

J’ai porté plainte en Belgique surtout pour les prochaines victimes qu’il y aura ou celles qu’il y a déjà eu.

 

Cela a-t-il joué sur votre départ de Belgique pour habiter à Paris ?

D’une part oui et de l’autre part non. J’avais tellement de souffrances en Belgique auxquelles j’étais rattachée que je voulais recommencer une nouvelle vie ailleurs. Mais j’ai toujours voulu venir vivre à Paris parce que je suis passionnée de mode.

 

Elle en dit plus sur ses envies

 

Avez-vous éventuellement d’autres projets prévus avec C8 ou bien un autre média français ? La télé-réalité et/ou la comédie vous intéresse ?

La télé-réalité, non. Après s’ils sortent une télé-réalité avec des nouveaux visages, un tout nouveau concept, pourquoi pas mais franchement je ne pense pas. L’image de la télé-réalité se dégrade fortement et beaucoup trop pour vouloir être mêlée à ça.

Pour l’instant, hormis TPMP, je n’ai rien de prévu en termes de télévision ou de comédie mais je suis ouverte à toutes les propositions.

Toute reproduction ou citation est interdite sans la mention de StarMag.com

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :
Hashtag(s) liés à cet article :