[INTERVIEW] Alexandra (Koh-Lanta) : « Les moqueries sur mon physique me font rire ! »

[INTERVIEW] Alexandra (Koh-Lanta) : « Les moqueries sur mon physique me font rire ! »
Voir le diaporama
1 Photos
interview-alexandra-koh-lanta-les-moqueries-sur-mon-physique-me-font-rire
[INTERVIEW] Alexandra (Koh-Lanta) : « Les moqueries sur mon physique me font rire ! »
interview-alexandra-koh-lanta-les-moqueries-sur-mon-physique-me-font-rire

Après un début d'aventure difficile, Alexandra s'est vite imposée comme l'une des aventurières les plus charismatiques de cette nouvelle saison de "Koh Lanta". StarMag a eu la chance de s'entretenir avec cette Wonder Woman de la survie !

Depuis le coup d’envoi de Koh-Lanta, Les 4 Terres sur TF1, Alexandra est saluée pour ses performances mais également brocardée sur son apparence ou ses déclarations. Celle qui se présente comme une Wonder Woman a accepté de se livrer à StarMag sur son aventure aux répercussions parfois inattendues !

StarMag: Dans votre portrait de présentation, vous faites référence à Wonder Woman et Lara Croft. En quoi ces personnages de fiction vous ressemblent ?

Alexandra: Pour moi, Wonder Woman incarne l’indépendance, le courage, la force, la sagesse, l’honnêteté et la justice. C’est pour ces raisons que j’adore ce personnage. Lara Croft, quant à elle, est une aventurière qui est forte et n’a peur de rien. J’essaye de m’inspirer de ces deux héroïnes dans ma vie quotidienne. Elles prouvent qu’on peut être forte et féminine à la fois.

Quel super pouvoir rêveriez-vous d’avoir ?

Je ne me suis jamais vraiment posé la question, mais j’aimerais être dotée d’une force et d’une rapidité surhumaine !

Auriez-vous aimé lire dans les pensées de vos adversaires durant Koh-Lanta ?

Je ne suis pas certaine d’avoir envie d’un tel super pouvoir ! Sur Koh-Lanta, lire dans les pensées des autres n’est pas indispensable. Il suffit simplement de communiquer pour connaître le ressenti de nos adversaires. Dans certaines circonstances, il vaut mieux ne pas tout savoir !

Mes filles sont fières de moi !

Que pensent vos deux filles de vos performances dans Koh-Lanta ?

Elles sont très fières de moi et me voient comme une super-héroïne. Nous regardons les épisodes en famille et ça leur plaît énormément.

Comment vivez-vous les critiques sur les réseaux sociaux ?

Les moqueries sur mon physique me font rire dans l’ensemble. La plupart du temps, je suis attaquée sur des sujets très superficiels sans lien avec mes performances physiques ou mon attitude.

Koh-Lanta n’est pas un concours de beauté !

On a lu beaucoup de railleries sur votre apparence. Avez-vous été blessée par ces commentaires ?

Pas du tout parce que je sais qui je suis. Les critiques sur le fait que je ne sois pas aussi apprêtée que sur mon compte Instagram sont vraiment grotesques. Koh-Lanta n’est pas un concours de beauté. Il n’y a pas de maquilleuse ou de coiffeuse sur le camp ! Je n’ai pas bien compris ces polémiques stériles.

[INTERVIEW] Alexandra (Koh-Lanta) : "Les moqueries sur mon physique me font rire !"
Alexandra (Koh-Lanta)
Au-delà de votre cas personnel, que pensez-vous du body shaming dont certaines personnalités font l’objet ?

J’ai découvert que les femmes étaient majoritairement visées par ce type de critiques. On a beau faire de super performances, certains ne s’attachent qu’à notre apparence physique. Koh-Lanta véhicule tout de même d’autres valeurs !

Les critiques sur le fait que je ne sois pas aussi apprêtée que sur mon compte Instagram sont vraiment grotesques

La loi devrait-elle être plus répressive quant aux contenus haineux sur les réseaux sociaux ?

Je n’y ai pas réfléchi pour être tout à fait honnête avec vous. Dans l’ensemble, je reçois davantage de commentaires positifs et encourageants. Si deux ou trois personnes font le buzz avec des contenus haineux, c’est triste, mais ils ne représentent qu’une infime minorité.

En tant que femme, vous sentez-vous oppressée par toutes ces injonctions à la beauté ?

Oui et bien avant Koh-Lanta ! Depuis quelques années, j’ai décidé de sculpter mon corps en pratiquant la musculation. Mon entourage m’a souvent fait des remarques désobligeantes à ce sujet en tentant de m’en dissuader. Certains considèrent qu’une femme ne doit pas être athlétique et que ce n’est pas joli. Mais je n’ai jamais tenu compte de toutes ces remarques. J’ai toujours continué à faire ce que bon me semble.

Avez-vous déjà eu recours à la chirurgie esthétique ?

Je ne répondrai pas à votre question, mais je peux juste vous dire que je ne vois pas d’inconvénient à ce type d’interventions dans la mesure où cela reste raisonnable.

J’aime mon petit coté indépendant ce qui ne signifie pas du tout que je sois infidèle ou polygame !

Vous avez déclaré être en « couple libre » avec votre conjoint provoquant ainsi nombre d’interprétations délirantes sur les réseaux sociaux. Regrettez-vous d’avoir employé ce terme ?

Non, pas du tout parce que je ne suis ni mariée, ni pacsée. J’aime mon petit coté indépendant ce qui ne signifie pas du tout que je sois infidèle ou polygame ! Légalement, je n’ai pas d’attache, tout simplement ! Je ne suis pas mariée et je me sens bien dans ma peau ! De toute façon, on ne m’a pas encore adressé de demande !

Lanceriez-vous un appel ?

Ce n’est pas du tout un objectif à court terme. Le mariage, c’est un vrai budget et ce n’est pas la priorité du moment. Mais qui sait ? Dans trois ou cinq ans, pourquoi pas ?

 

Hadja n’a pas été tendre avec vous durant l’aventure. Ca ne vous a pourtant pas empêchée de devenir copine avec elle après le tournage. Etes-vous du genre à tout pardonner ?

Il y avait une incompréhension entre Hadja et moi dès le début de l’aventure. Nous avions du mal à communiquer durant le jeu. Mais nous avons appris à nous connaître et nous apprécier avec nos différences en dehors de l’aventure. C’est une personne gentille, qui a bon fond et je l’apprécie. De là à employer le terme « pardonner », je n’irais pas jusque-là ! Il est vrai qu’il y avait des tensions sur le jeu, mais qui étaient inhérentes au contexte.

Bertrand-Kamal était à mon écoute

 

Quel est le souvenir le plus fort qui vous revient en tête lorsque vous pensez à Bertrand-Kamal ?

Sa joie de vivre, son sourire, sa capacité à fédérer et nous rassembler. C’est lui qui m’a fait confiance dès le début du jeu. Il m’a rassurée et réconfortée à un moment où je n’étais pas au meilleur de ma forme dans le jeu. Il était à mon écoute et a tout fait pour que je m’affirme.

Vous avez rencontré les proches de Bertrand-Kamal il y a quelques semaines. Racontez-nous dans quelles circonstances tout cela s’est déroulé et quel souvenir vous en gardez…

C’était une soirée à l’initiative de sa famille et j’avais l’impression qu’il était parmi nous. C’était magique. Ses proches sont pleins d’amour, de générosité, de gentillesse. Au travers de vidéos personnelles de la famille, j’ai découvert Bertrand-Kamal sous un autre jour. Il incarnait le sourire, la joie de vivre. Il était doté d’une aura exceptionnelle. Ce soir là, j’ai vraiment eu le sentiment qu’il était avec nous. C’était un moment à la fois très triste et joyeux.

Toute reproduction ou citation est interdite sans la mention de StarMag.com

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :