Inès (Koh-Lanta) s’en prend une nouvelle fois à Emmanuel Macron : « Elle est belle, la France »

Inès (Koh-Lanta) s’en prend une nouvelle fois à Emmanuel Macron : « Elle est belle, la France »
Et encore un coup de gueule d'Ines ! La jeune femme que l'on a vue dans Koh-lanta l'île des héros n'a toujours pas reçu sa prime exceptionnelle suite à la crise du coronavirus. Elle pète les plombs.

Inès Loucif vénale ? Non, elle veut juste être rémunérée à sa juste valeur et elle le fait savoir ! Sur Instagram, la finaliste de Koh-Lanta L’île des héros a poussé un très gros coup de gueule contre le gouvernement français. En effet, en tant qu’infirmière, Inès Loucif s’est tuée à la tache durant la pandémie de coronavirus, en ce début d’année 2020.

Pas d’argent après la crise sanitaire

A l’époque, Emmanuel Macron avait évoqué le versement d’une potentielle prime pour tout le personnel soignant pour les récompenser d’avoir travaillé plus. Malheureusement, trois mois après la sortie du confinement, Inès Loucif n’en a toujours pas vu la couleur.  Du coup, dans sa story Instagram le 30 juillet, elle a écrit :

Comment être dégoûtée, écoeurée. Et après, on vient me parler du beau métier d’infirmier. Toujours pas de prime pour le Covid-19. Elle est belle, la France, très forte pour parler et pour prendre les gens pour des cons. On nous appellera pour la deuxième vague et on nous applaudira à 20h avec des plateaux-repas pour tout le personnel, ce sera cool.

Des coups de gueule a répétition

Visiblement la meilleure amie de Naoil – grande gagnante de Koh-Lanta l’île des héros – en a gros sur le coeur et on la comprend. Le personnel soignant français s’est donné corps et âme pendant la crise sanitaire et il n’est pas remercié à sa juste valeur. Pour le moment, certains n’ont donc pas reçu la prime quand d’autres ne l’auront tout simplement pas. Et ça a le don d’agacer Inès Loucif depuis de nombreux mois.

En mars, elle s’en était déjà prise à Emmanuel Macron et trouvait déplorables les conditions dans lesquelles elle et ses collègues travaillaient.

Vous avez devant vous les conditions dans lesquelles nous travaillons, où nous avons que des patients positifs au Covid-19. Nous n’avons plus de surblouses, alors on prend des pantalons jetables pour se camoufler en mettant du sparadrap aux poignets pour bien fermer les manches, et plus de surchaussures donc on met des charlottes aux chaussures tranquillement. Merci Emmanuel Macron. C’est scandaleux !

On espère que Inès Loucif recevra tout de même sa prime exceptionnelle dans les jours à venir.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :
Emission(s) liés à cet article :