Familles nombreuses : pourquoi les Saffré ne feront pas leur retour dans l’émission

Familles nombreuses : pourquoi les Saffré ne feront pas leur retour dans l’émission
View Gallery
1 Photos
la-famille-saffre
Familles nombreuses : pourquoi les Saffré ne feront pas leur retour dans l’émission
la-famille-saffre

La famille Saffré @ Instagram

Fin de l'expérience télévisuelle pour les Saffré. Dans un long message publié sur les réseaux sociaux, la mère de famille a expliqué pourquoi les téléspectateurs ne les reverront pas dans l'émission de TF1.

Cela fait maintenant six saisons que l’émission Familles nombreuses, la vie en XXL cartonne sur la première chaîne. Depuis deux ans, les téléspectateurs apprécient grandement de suivre le quotidien de parents qui élèvent plus de quatre enfants. Et certaines tribus sont devenus des stars du programme, à l’image des Gayat, les Santoro ou encore les Pellissard.

Une autre famille s’est également démarquée. Il s’agit de celle de Fabrice et Céline Saffré, qui sont à la tête d’une tribu de dix enfants. Et les parents de Johan et Bastien, nés d’une précédente union de Fabrice, ainsi que de Paul, Jean, Adèle, Louis, Charles, Marcel, Rose et Valentine n’en ont pas fini. Il y a quelques jours, Céline Saffré révélait sur Instagram le sexe de son neuvième bébé. C’est un petit garçon qui devrait prochainement venir agrandir la famille. Mais la bonne nouvelle a été gâchée par les réactions de certains internautes :

Vous nous aviez demandé si nous n’étions pas trop déçus ??? Déçus de quoi, en fait ??? Nous sommes les plus heureux du monde car nous connaissons notre chance de pouvoir avoir des enfants ultra facilement (oui, je tombe enceinte comme qui rigole)… Donc, nous n’avons pas à avoir de déception.

S’est insurgée la mère de famille, qui répondait aux remarques de certains internautes indélicats. Et de poursuivre :

Fille ou garçon ? Peu importe, on souhaite un bébé en bonne santé. Et c’est le cas, bébé est en pleine forme et nous sommes vraiment aux anges.

Fin de parcours pour les Saffré

Cependant, il faudra désormais se contenter des réseaux sociaux pour suivre les aventures du couple Saffré. En effet, face au torrent d’insultes et de commentaires malveillants qu’ils ont pu recevoir sur la Toile, Fabrice et Céline Saffré ont décidé de ne pas renouveler leur expérience dans l’émission de TF1. La mère au foyer de 38 ans a expliqué leur décision ce mercredi 24 août dans un long message posté sur Instagram :

Nous avons été contactés il y a peu pour reprendre les tournages (sûrement dû à l’annonce de la grossesse) mais nous avons refusé.

A-t-elle commencé. Et d’ajouter que bien qu’elle et son mari suivaient « assidument le programme depuis la toute première saison », ils n’avaient jamais postulé pour intégrer le casting :

C’est l’agence de casting qui est venue nous démarcher afin que l’on participe.

Céline Saffré garde visiblement de bons souvenirs des tournages puisqu’elle a indiqué qu’ils s’étaient tous déroulés « à merveille avec des équipes super bienveillantes et à l’écoute ».

la-famille-saffre
La famille Saffré @ Instagram

Des critiques blessantes

En revanche, les Saffré ont essuyé avec effroi le revers de la célébrité. Ils ont eu droit à des réflexions désobligeantes sur les réseaux sociaux, en ce qui concerne leur mode de vie ou l’éducation qu’ils ont choisie de donner à leurs enfants. De quoi les faire quelque peu relativiser et décider de ne plus apparaître à la télévision :

Nous tombons dans un monde irréaliste où le mot bienveillance n’existe quasi plus et est vite remplacé par les mots harcèlement, mépris, violence… Et j’en passe. Dans quel monde vivons-nous ? Qui de nos jours accepterait de vivre ça au quotidien ? Pas notre famille.

A déploré Céline Saffré, qui n’aurait jamais imaginé être un jour la cible de tant de méchanceté :

Il faut le vivre pour le croire et réaliser la violence des choses… Nous sommes dans un monde de fous et on se demande au quotidien comment l’humain peut devenir aussi ignoble.

Une expérience télévisuelle qui laissera un goût amer aux Saffré.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :