« Xavier Dupont de Ligonnès se comporte comme un sal*** » : le patron de Society s’exprime dans C à Vous

« Xavier Dupont de Ligonnès se comporte comme un sal*** » : le patron de Society s’exprime dans C à Vous
Franck Annese, le patron du magazine Society qui a publié cet été deux numéros à succès consacrés à l'affaire Xavier Dupont de Ligonnès, s'est confié dans C à Vous.

C’est le magazine de l’été. Avec deux numéros consacrés à l’affaire Xavier Dupont de Ligonnès, Society a vu ses ventes battre des records. Il faut dire que ce fait divers fascine les français depuis plus de 9 ans. En 2011, à Nantes, ce père de famille aurait tué sa femme et leurs quatre enfants avant de prendre la fuite. Depuis, l’enquête piétine. Ce lundi 31 août, Franck Annese, patron du groupe So Press qui édite So Foot, So Film et Society était l’invité de C à Vous.

Un homme aux multiples facettes

Face à Anne-Elisabeth Lemoine, le journaliste est revenu sur l’étrange personnalité de Xavier Dupont de Ligonnès. Issu d’une famille noble, catholique, l’homme avait une image plutôt lisse. Mais en réalité, il se serait montré plutôt tyrannique avec Agnès, qu’il avait épousée en 1991, plus de dix ans après leur rencontre :

C’est un homme qui paraît bien sous tout rapport, mais on s’aperçoit vite que c’est une ordure phénoménale et qu’il se comporte comme un salaud avec sa femme. Je n’ai aucune fascination pour Xavier Dupont de Ligonnès. Pour moi, c’est vraiment un type horrible.

Explique Franck Annese.

Le magazine a d’ailleurs révélé que sept ans avant le drame, la mère de famille avait écrit de nombreux messages sur le forum Doctissimo. Cette adjointe à la vie scolaire se confiait sur son quotidien auprès d’un homme dur et intransigeant qui croulait sous les dettes.

« Je pense qu’il est vivant »

Xavier Dupont de Ligonnès a été aperçu pour la dernière fois le 15 avril 2011 à Roquebrune-sur-argens (Var). Une caméra de vidéo-surveillance le montre en train de quitter à pied le parking de l’hôtel F1 dans lequel il a séjourné. Sa voiture a été abandonnée sur ce même parking. Depuis, la justice évoque la thèse du suicide et les recherches restent vaines. Le 11 octobre 2019, un homme est arrêté à Glasgow, mais les analyses ADN confirment qu’il s’agit d’une erreur. De son côté, Franck Annese est persuadé que l’homme est encore vivant :

Moi, je pense qu’il est vivant, mais nous ne sommes pas tous d’accord.

Le patron de So Press et son équipe de journalistes ont décidé de mener l’enquête jusqu’au bout. Un troisième numéro de Society consacré à l’affaire est actuellement en cours d’élaboration. Les chiffres des ventes, eux, n’ont jamais été aussi hauts. Cet été, Society a obtenu des taux de ventes entre 75 et 100%. Un record pour le bimensuel qui en fait d’ordinaire un peu moins de la moitié.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :