Mexique : L’influenceuse Areline Martinez simule son enlèvement sur Tik Tok, elle est abattue en direct

Mexique : L’influenceuse Areline Martinez simule son enlèvement sur Tik Tok, elle est abattue en direct
Voir le diaporama
1 Photos
mexique-une-influenceuse-simule-son-enlevement-sur-tik-tok-elle-est-abattue-en-direct
Mexique : L’influenceuse Areline Martinez simule son enlèvement sur Tik Tok, elle est abattue en direct
mexique-une-influenceuse-simule-son-enlevement-sur-tik-tok-elle-est-abattue-en-direct

Areline Martinez @Instagram

Areline Martinez, une influenceuse mexicaine de 20 ans, a connu une triste fin puisqu’elle a été abattue en direct sur Tik Tok le 2 octobre 2020 après avoir simulé son propre enlèvement.

Cela faisait une belle vidéo à sensations fortes pour sa communauté. Areline Martinez, une influenceuse mexicaine, a organisé une simulation de son propre enlèvement le 2 octobre 2020. Mais l’événement a finalement très mal tourné puisque l’influenceuse n’en est pas sortie vivante et a été abattue en direct.

Sur son live, juste avant le drame, on peut voir la jeune femme à peine âgée de 20 ans assise les yeux bandés et les mains liées sur un banc. Un des hommes engagés pour se faire passer pour un ravisseur la tient en joue au niveau de la tempe avec une arme à feu.

L’homme fait ensuite mine de la menacer de se mettre à genoux. C’est alors qu’une détonation a retenti. Le coup de feu, sans doute accidentel, a causé la mort immédiate de la jeune femme.

L’auteur du coup de feu en fuite

D’après le Daily Mail, à l’origine de la sortie de cette histoire, une dizaine d’individus étaient présents sur place au moment des faits. Après la mort d’Areline Martinez, deux d’entre eux dont l’auteur du coup de feu, ont directement pris la fuite. Si la police est parvenue à les identifier, ils demeurent pour le moment parfaitement introuvables.

Une enquête a bien entendu été ouverte pour déterminer si ce coup de feu était accidentel ou non et comment un tel drame avait pu se produire sur ce qui était censé être une mise en scène pour les réseaux sociaux.

Les faux ravisseurs pensaient-ils avoir des armes non chargées ?

L’une des hypothèses explorées par la police est celle que les faux ravisseurs pensaient avoir en main des armes non chargées et ont donc appuyé sur la détente sans se douter un instant de ce qui allait se produire.

Mexique : Une influenceuse simule son enlèvement sur Tik Tok, elle est abattue en direct
Areline Martinez @Instagram

Le procureur de l’état de Chihuahua où est morte la jeune femme a également déclaré :

Si quelqu’un a une responsabilité pénale, il devra en répondre. Il y a plusieurs faits à examiner : la mort malheureuse de la jeune femme et l’origine de cette arme et comment elle est arrivée entre leurs mains.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :