Facebook

Le réseau social mis en place par Mark Zuckerberg vient de perdre 1 millions de membres aux États-Unis en l'espace de deux mois. Ce n'est effectivement pas une baisse très importante, mais le phénomène est rarissime et se doit d'être rapporté.

D'après les chiffres communiqués par Comscore, société internet fournissant des données d'analyse de marketing, Facebook comptait 158.93 millions de membres en mars 2012 contre 158.01 millions en mai 2012, uniquement aux États-Unis. Ceci s'expliquerait en partie parce que le réseau social a atteint ses limites dans les pays les plus développés. Outre le fait que Facebook doit maintenant se concentrer sur les pays d'Asie (son accès n'est toujours pas autorisé en Chine) et d'Europe de l'Est, il faut surtout qu'ils conservent ses membres actuels.