TikTok et WeChat interdits de téléchargement aux Etats-Unis dès dimanche

TikTok et WeChat interdits de téléchargement aux Etats-Unis dès dimanche
C'est désormais acté ! Les Etats-Unis viennent de prendre des mesures très concrètes pour limiter l'accès aux applications chinoises TikTok et WeChat.

Que de revirements de situation dans l’affaire opposant le Président des États-Unis à TikTok ! Cela fait déjà des mois que la presse en parle : Donald Trump veut à tout prix interdire la célèbre application chinoise dans son pays. Une volonté affirmée haut et fort mais qui a bien du mal à se mettre en place… Et pour cause, Washington soupçonne TikTok de pouvoir être utilisé par le renseignement chinois.

Depuis quelque temps, TikTok faisait même l’objet d’une enquête du CFIUS ! Cette agence américaine est chargée de s’assurer que les investissements étrangers ne présentent pas de risque pour la sécurité nationale. Seulement voilà. Alors que le gouvernement américain était parvenu à enquêter sérieusement sur cette application, il n’était pas parvenu à s’en débarrasser… jusqu’à aujourd’hui.

TikTok et WeChat bannis des États-Unis

Le département du Commerce a décrété ce vendredi que les Américains ne pourront plus télécharger les applications chinoises TikTok et WeChat. Voici ce qu’indique le communiqué officiel :

Le Parti communiste chinois a prouvé qu’il a les moyens et les raisons pour utiliser ces applications pour menacer la sécurité nationale, la politique étrangère et l’économie des États-Unis.

Avec ces nouvelles mesures, à partir de ce dimanche 20 septembre, les deux applications ne peuvent plus être « distribuées ou maintenues » à travers un « magasin d’applications mobiles aux États-Unis ». Que cela signifie t-il concrètement ? Eh bien, les nouveaux utilisateurs ne pourront plus télécharger ces applications. Ceux qui les ont déjà ne pourront plus faire de mise à jour.

Un bannissement pas totalement ferme…

Mais attention, le blocage n’est pas encore total. Des négociations sont encore en cours. Washington laisse la possibilité qu’une entreprise puisse racheter à ByteDance (l’entreprise chinoise) les activités de TikTok aux États-Unis. Et si Microsoft devait être l’heureuse élue initialement, il semblerait que le gouvernement américain ait préféré se tourner vers l’entreprise californienne Oracle, spécialiste du cloud.

A savoir qu’un tel rachat doit surtout être approuvé par Donald Trump en personne. Parfaite illustration du conflit politique qui oppose Washington à Pékin, la guerre faite aux applications TikTok et WeChat ne risque pas de s’arrêter de si tôt…

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article :