Nehuda (LVDA4) revient sur l’altercation à La Réunion : « L’agression vient du fils du maire »

Nehuda (LVDA4) revient sur l’altercation à La Réunion : « L’agression vient du fils du maire »
Voir le diaporama
1 Photos
nehuda-lvda4-revient-sur-laltercation-a-la-reunion-lagression-vient-du-fils-du-maire
Nehuda (LVDA4) revient sur l’altercation à La Réunion : « L’agression vient du fils du maire »
nehuda-lvda4-revient-sur-laltercation-a-la-reunion-lagression-vient-du-fils-du-maire

Ricardo Pinto @Instagram

Au cœur d’une polémique qui continue encore de faire parler, Nehuda a suivi l’exemple de son compagnon Ricardo Pinto en racontant à son tour ce qui s’est passé à La Réunion avec le maire Joé Bédier, la veille du tournage des Vacances des Anges 4.

L’histoire a fait le tour des médias. Une violente altercation a eu lieu à La Réunion entre des candidats de télé-réalités, venus sur l’île pour le tournage des Vacances des Anges 4, et Joé Bédier, le maire de Saint-André.

Alors que tout et son contraire ont pu être dits sur cette affaire, Nehuda a décidé de sortir du silence. En effet, la candidate et son compagnon Ricardo Pinto, se sont retrouvés au centre de l’altercation. Ils ont été rapidement vus comme les coupables parfaits. C’est d’ailleurs ce qu’elle déclare dans sa vidéo Instagram.

Nous sommes les coupables idéaux, je ne vais sûrement pas vous contredire. Mais ce n’est pas pour autant que nous sommes coupables.

C’est aussi pour cela que Nehuda a décidé de parler sur ses réseaux sociaux et non pas ailleurs. Elle estime en effet que les médias n’ont pas respecté la présomption d’innocence. Par conséquent, elle ne se sentirait pas à l’aise de s’exprimer sur un plateau télé pour cette raison.

Les vacances des Anges 4 : Le tournage annulé ! Toutes les informations !
Ricardo Pinto et Nehuda @Instagram

Retour sur les faits

Nehuda raconte alors qu’ils ont passé trois jours à l’hôtel Mercure Créolia, que tout le monde était au courant et que tout s’était très bien passé jusqu’au dimanche 10 janvier.

Pour déjeuner, Ricardo et Nehuda se mettent alors derrière une baie vitrée fumée afin de pouvoir avoir un moment de tranquillité sans se soucier de savoir qui pourrait prendre leur fille en photo.

On veut la protéger et c’est à nous de faire en sorte de s’éloigner des foules et des téléphones. […] J’entends, parce que je ne vois pas ce qui se passe dans l’autre partie de la terrasse, des applaudissements et deux voix d’hommes en train de crier.

Poussée par la curiosité, Nehuda décide d’aller voir ce qui se passe

Et là je vois Joanna (la nounou des Anges ndlr) qui doit faire entre 1m60 et 1m65, qui se fait agresser.

Nehuda affirme que cette dernière se faisait insulter et que les personnes qui l’agressaient alors verbalement dans un premier temps, disaient qu’elles ne voulaient pas des Anges ici. Nehuda se serait donc permis d’aller la défendre avant d’être elle-même prise à partie.

 Ils auraient mal pris que la nounou soit allée les voir pour leur dire de ne pas diffuser les photos s’ils en prenaient. […] Le fils du maire me regarde et me dit : « C’est moi qui aie dit qu’elle est moche qu’est-ce que tu vas faire toi ? »

Elle explique par la suite que le fils du maire aurait déclenché l’altercation qui a suivi.

 Il s’approche vers moi avec la main devant. C’est allé très très vite. Dans ma déposition j’ai expliqué, je ne vais pas mentir, je ne peux pas vous dire qu’il venait pour me frapper, je ne peux pas vous dire qu’il allait me gifler etc. Je ne sais pas. Maintenant il est allé vers moi en criant et en ayant la main en avant. Ça, dans la loi, c’est une agression.

Ricardo et Nehuda victimes d’une « campagne de haine »

C’est seulement à ce moment-là, que Ricardo, jusqu’alors encore à table, aurait décidé d’intervenir pour repousser le fils du maire.

A partir du ce moment-là, le maire, le fils du maire, le gendre, la mère, ont littéralement sauté sur Ricardo. Je ne le voyais plus. De là j’ai paniqué, j’ai hurlé. Ma fille était témoin. Elle a vu son père et elle criait « arrêtez » avec sa petite voix. Mon père qui a 65 ans a essayé de faire sortir Ricardo. Il a réussi avec de l’aide.

Pour Nehuda, le doute n’est pas permis : « L’agression vient du fils du maire. »

Mais ce qu’elle déplore avant tout c’est cette « campagne de haine » lancée par le maire et qui a été suivie par une partie des Réunionnais.

Les personnes coupables seront condamnées, j’y crois.

a-t-elle enfin déclaré.

Ces diffamations qu’elle ne laissera pas passer

Suite à cette affaire, Ricardo et Nehuda ont entendu tout et n’importe quoi à leur sujet. Les médias se sont emparés de l’histoire avec chacun une version des faits différente. Nehuda a tenu à nier les rumeurs, notamment pour mettre fin aux menaces qu’elle reçoit depuis quotidiennement.

Je ne bois pas d’alcool, je ne fume plus de cigarettes depuis un an et demi, je ne fume pas de joint, je ne me drogue pas, je ne fais rien, je ne bois même pas d’alcool pour mon anniversaire.

a-t-elle affirmé après avoir constaté que certaines personnes ont pensé qu’ils devaient être sous substances lors de cette altercation.

J’ai vu que des personnes sur des plateaux télé se sont permis de dire certaines choses, sachez que j’ai pris un avocat et que toutes ces diffamations ont été actées et les plaintes vont être déposées. Je ne laisserai pas les gens me salir.

De son côté, Ricardo, qui aurait des problèmes au dos depuis cette agression, a de plus partagé un cliché de lui en train de faire des analyses, écrivant en légende :

Zéro alcool, zéro drogue et c’est moi le méchant.

Nehuda (LVDA4) revient sur l’altercation à La Réunion : " L’agression vient du fils du maire "
Ricardo Pinto @Instagram

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,