[EXCLU] Sylvie Ortega Muños flingue Benjamin Castaldi « C’est une grosse m*rde ! »

×
Sylvie Ortega Munos, amie et agente de Loana, a décider de remettre les pendules à l'heure après son passage très mouvementé sur le plateau de TPMP. Accusée par Benjamin Castaldi de revendre des stupéfiants à Loana, l'ex-mannequin a choisi StarMag pour régler ses comptes. Et ça fait très mal !

Dans la nuit du dimanche 21 février au lundi 22, Loana que l’on pensait sortie d’affaire concernant ses addictions, a fait une overdose de GHB, la conduisant directement à l’hôpital. Elle se trouvait alors au Lavandou, en tournage pour un documentaire de C8. Le soir du drame, Sylvie Ortega Muños, amie très proche de Loana et également son agente, était avec elle.

Depuis les faits, Sylvie Ortega Muños est accusée de tous les maux et notamment d’avoir contribué à alimenter Loana en stupéfiants. C’est notamment le reproche qui lui a été fait sur le plateau de TPMP où elle était le 23 février afin de livrer sa version de l’histoire.

C’est à un véritable pugilat que se sont livrés les chroniqueurs face à l’agente de Loana, se liguant contre elle. Le plus virulent d’entre eux était Benjamin Castaldi. Pour StarMag, Sylvie Ortega Muños a tenu à réagir à ces attaques et à livrer à nouveau ce qui s’était passé avec Loana.

Le déroulé des faits selon Sylvie Ortega Muños

Elle a commencé par le déroulé des faits :

Nous étions là-bas en tournage avec une équipe de C8. Je faisais partie également de ce reportage qui était consacré à Loana qui est une très bonne amie à moi. Je suis très proche de Loana parce que je m’occupe beaucoup de Loana. J’étais sur le tournage parce qu’il y avait des scènes à faire avec moi. D’autant plus que depuis quelque temps, je suis l’agente de Loana. Loana n’a plus du tout d’argent. D’ailleurs, Loana le dit elle-même que sa maman et son ex-compagnon avaient bien profité de son argent et qu’elle se retrouvait sans argent. C’est pas mes propos à moi, c’est les siens. Quand j’entends dire que je suis en train de profiter de son argent, elle le dit elle-même, elle n’en a pas. Elle me remercie tous les jours de lui trouver des contrats.

Interrogée sur le sms troublant envoyée par l’ancienne Lofteuse avant le drame, disant :

Encore désolée pour hier, Sylvie m’a donné un peu trop de médicaments parce que j’étais stressée et du coup, j’ai mal supporté.

Sylvie Ortega Muños a juré n’avoir rien donné à Loana le jour du drame. Elle a déclaré lui avoir donné un Xanax la veille, sur conseil médical :

La veille pendant le tournage, elle se sentait stressée, on a appelé SOS médecins, elle leur a parlé aussi. Ils ont dit : « Mettez-lui juste un petit Xanax sous la langue, ça va aller », c’est ce qu’elle a fait, tout s’est bien passé.

De la drogue amenée en cachette

Alors que les voisins ont dit avoir entendu Loana interroger Sylvie Ortegas Muños le soir du drame à propos d’une fiole, la jeune femme a rectifié, affirmant que Loana parlait d’une bouteille :

Loana cherchait absolument sa bouteille d’Oasis. Dedans, il y avait une substance que je ne connais absolument pas, que la prod ne connait absolument pas.

Selon elle, la drogue contenue dans la bouteille, de toute évidence le GHB, provenait d’avant le tournage. Loana aurait voyagé avec depuis Paris :

Il n’y a qu’elle qui a la réponse ! Ni la prod a la réponse ni moi ni ses amis ! Nous, on est tombés sur les fesses. Ça se trouverait sur Internet. Une chose est sûre, c’est qu’elle en avait avant le tournage. C’est inodore, invisible, indétectable. Même nous, on n’a pas détecté, on peut pas savoir.

Différends irréconciliables avec Benjamin Castaldi et procès à venir

Quant à son propre passage désastreux dans TPMP le 23 février, Sylvie Ortega Muños s’est livrée à un véritable réquisitoire contre Benjamin Castaldi. On savait déjà qu’elle avait porté plainte contre lui. Mais la profondeur de l’inimitié entre les deux individus se révèle véritablement dans l’interview obtenue par StarMag :

Benjamin Castaldi a fait des accusations très très graves, il est habitué à en faire d’ailleurs. Je pense que quand il fait des accusations très graves, c’est pour se protéger lui-même parce qu’il est pas blanc du tout. Il m’a accusée de donner des stupéfiants à Loana et d’avoir également donné des stupéfiants à mon mari, Ludovic Chancel. Il était évident qu’il allait déverser sa haine sur moi et je m’y attendais. A part qu’il ne me fait pas peur. C’est une grosse merde qui n’a pas de taf, qui se plaint de ne plus avoir d’argent et bah, va travailler. Et heureusement qu’il a Cyril Hanouna ! Et beaucoup peuvent remercier Cyril Hanouna. Occupe-toi de ta vie, occupe-toi du bouquin que t’es en train d’écrire où t’es en train de raconter de la merde aussi sur toute ta famille, les attouchements avec ta mère, sa grand-mère et machin… Tu n’es pas un mec net !

Loana et Sylvie Ortega Munos @Instagram
Loana et Sylvie Ortega Munos @Instagram

Et Sylvie Ortega Muños de conclure froidement :

Benjamin Castaldi, on se retrouvera avec nos avocats au tribunal. Cet homme-là qui n’est rien pour moi. Juste une personne qui me traite de meurtrière et ira droit au tribunal régler ses comptes.

Plus sur le sujet

People(s) lié(s) à cet article : ,
[EXCLU] Sylvie Ortega Muños flingue Benjamin Castaldi « C’est une grosse m*rde ! »
Voir le diaporama
1 Photos
sylvie ortega
[EXCLU] Sylvie Ortega Muños flingue Benjamin Castaldi « C’est une grosse m*rde ! »
sylvie ortega

@BestImage